logo-mini
femme

L’image de la femme marocaine se dégrade : les médias sont-ils complices?


Partager

femme

La semaine dernière, la HACA a présenté les résultats préliminaires de son étude sur « les stéréotypes fondés sur le genre à travers la publicité ».

Une étude qui porte sur 138 spots diffusés en 2014 sur une durée d’un mois sur les deux chaînes publiques. Des publicités qui ont cumulé une audience globale d’un peu plus de 29 millions de téléspectateurs.

Et le constat est sans appel : selon la HACA, ces spots publicitaires reflètent une vision patriarcale du statut des hommes et des femmes et des rapports sociaux basés sur le genre.

Il ressort également de cette étude que la femme est essentiellement confinée dans la sphère privée, en clair dans l’espace domestique et familial, et dans le rôle traditionnel d’épouse et de mère, responsable du bien-être de sa famille et dépendant du soutien matériel de l’homme, du conseil des autres et de leurs appréciations critiques.

Par ailleurs, l’homme est généralement associé à la sphère publique, pourvoyeur de fonds, responsable de la sécurité et du bien-être matériel du foyer et lorsqu’il est chez lui, il est représenté en tant qu’acteur passif, centré sur lui-même.

Une représentation qui déborde jusqu’aux enfants, la petite fille étant associée à la cuisine et le garçon à l’activité physique et en plein air….

L’objectif de cette étude, toujours selon la HACA, est de sensibiliser les parties concernées par le secteur de la publicité et les appeler à faire preuve de plus de vigilance. La Haute autorité de la Communication Audiovisuelle rappelle d’ailleurs les dispositions légales qui interdisent toute publicité qui porte atteinte à la femme ou comprennent un message de nature à diffuser des stéréotypes négatifs, une image d’infériorité ou inciter à une discrimination à l’égard de la femme à cause de sa nature biologique.


Poster un Commentaire

9 + treize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.