logo-mini
enfants palestiniens

En l’espace de 3 mois, Israël a tué 25 enfants : qui pour protéger les enfants palestiniens?


Partager

enfants palestiniens

Vingt-cinq enfants palestiniens ont été assassinés au cours des trois derniers mois de 2015, au cours d’une vague d’attaques anti-israéliennes, et le nombre de détenus était le plus élevé en sept ans, c’est ce qu’a déclaré le week-end dernier l’UNICEF.

Le rapport rappelle que plus de 1300 enfants palestiniens ont été blessés au cours de la flambée des attaques, la quasi-totalité en Cisjordanie et à Al Qod’s, tandis que trois enfants israéliens ont été blessés en Cisjordanie et à Jérusalem-Ouest.

L’UNICEF a cité l’exemple, le 25 octobre dernier à Hébron en Cisjordanie, d’une jeune fille de 17 ans qui a été « prise par les soldats des FDI [Forces de défense israéliennes] pour une fouille, puis abattue et tuée sur place avec au moins cinq balles », alors même qu’elle ne possédait aucune arme.

l’UNICEF a également tiré la sonnette d’alarme sur le nombre d’enfants palestiniens âgés de 12 à 17 ans, détenus par l’armée israélienne, en notant que le décompte se situait à 422 à la fin de décembre, selon le service pénitentiaire israélien. Le nombre de jeunes âgés de moins de 18 ans et détenus par l’armée israélienne est le plus élevé de ces 7 dernières années.

La loi israélienne permet encore que les enfants palestiniens de 12 ans soient soumis à un procès et à un système de détention militaire répandu, systématique et institutionnalisé, ce qui n’existe dans aucun autre pays au monde.


Poster un Commentaire

dix-huit + seize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.