logo-mini
Taxis

Taxis rouges : le grand ménage


Partager

Taxis

Prendre un taxi rouge à Casablanca peut s’avérer être un véritable parcours du combattant. Des minutes à attendre à ce qu’un chauffeur daigne vous accepter à bord.

Une fois à bord, pas forcément confortablement installé dans des véhicules souvent vétustes, la course commence avec un compteur à 2 dirhams… parfois plus. Dans tous les cas à Casablanca c’est plus que dans les autres villes. S’en suit les embouteillages, avec quelques incivilités au volant pour faire passer le temps… autant dire qu’il vaut mieux, dans certains cas, avoir le cœur bien accroché.

Mais pourquoi aller d’un point A à un point B coûterait plus cher à Casablanca que dans les autres villes ? Sans parler de la tarification du soir, avec des horaires que certains prennent la liberté d’appliquer à leur guise. Comment lutter contre les pratiques frauduleuses de certains chauffeurs de taxi ? La wilaya de Casablanca semble décidée à mettre fin à ce désordre, en finalisant un nouvel arrêté concernant les conditions d’exploitation des taxis et l’encadrement du métier. Ça tombe bien, c’est toujours le printemps et il est encore temps de faire le grand ménage.


Poster un Commentaire

7 − 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.