logo-mini
Arabie Saoudite

L’Égypte rétrocède deux îles à l’Arabie Saoudite, impérialisme saoudien ou retour de souveraineté ?


Partager

Arabie Saoudite

Le parlement égyptien a donné son feu vert, mercredi, au projet de restitution à l’Arabie Saoudite de deux îles inhabitées de la mer Rouge, Tiran et Sanafir, dans le cadre d’un accord qui a soulevé de larges protestations dans l’opinion publique égyptienne. Les deux îles se trouvent à la sortie du golfe d’Aqaba. Le projet de transfert a provoqué des manifestations de protestation, de nombreux Égyptiens estimant que la souveraineté de leur pays sur ces îles remonte à un traité de 1906, alors que l’Arabie Saoudite n’existait pas encore.

Les autorités justifient la rétrocession en expliquant que les deux îles, situées près de la pointe sud de la péninsule du Sinaï, à l’entrée du Golfe d’Aqaba, appartenaient à l’Arabie mais que Ryad avait demandé en 1950 au Caire d’en assurer la protection.


Poster un Commentaire

dix-neuf − douze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.