logo-mini
lecture gratuite

Est-ce que la lecture gratuite est une « menace existentielle » pour la presse?


Partager

lecture gratuite

Si vous êtes attablés tranquillement à la terrasse d’un café, bientôt il pourrait vous être interdit de lire le journal gratuit mis à votre disposition… c’est ce que souhaite en tout cas le ministère de la Communication et la Fédération marocaine des éditeurs de journaux.

« Une menace existentielle pour la presse », voilà comment est considérée la lecture gratuite des journaux dans les lieux publics. Pour soutenir ce propos, la Fédération marocaine des éditeurs de journaux avance un chiffre : chaque journal acheté est lu en moyenne par 5 personnes. Ne devrons-nous pas nous en féliciter ?

Quoi qu’il en soit cette mesure vise principalement les cafés… des établissements qui achètent quelques exemplaires de journaux par jour, et les mettent à disposition des clients à titre gratuit.

Mais à l’heure où les pure player et les sites web montent en puissance, est-ce que ce sont vraiment ces quelques journaux mis à disposition du public qui menacent les entreprises de presse ? Et que pensez du fait d’interdire la lecture gratuitement, tout simplement ? Et si demain, cette mesure venait à être appliquer, sommes-nous sûres que les entreprises de presse s’en porteraient mieux ?


Poster un Commentaire

15 − quinze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.