logo-mini
Polisario

L’Amérique du Sud, prochain cheval de bataille pour la diplomatie marocaine


Partager

Polisario

Le papier du quotidien Libération nous explique que Le Polisario perd de plus en plus de terrain en Amérique du Sud et les manœuvres du régime algérien pour récupérer le terrain perdu au cours de ces dernières années tombent à l’eau.

Cette affirmation a été relayée par le portail espagnol « Diariosiglo 21 ». La même source rappelle que les principales puissances d’Amérique du Sud comme le Brésil, l’Argentine et le Chili ne reconnaissent pas cette entité fantoche.

« La position officielle du Brésil a été prise le 30 avril 2015 durant la réunion de la Commission des relations extérieures du Congrès ». La position ferme du Chili au sujet de l’affaire du Sahara est également emblématique. C’est une référence pour tout le continent. « Le Chili ne reconnaît pas comme États des mouvements », a par ailleurs précisé l’auteur de l’article en question.


Poster un Commentaire

dix-sept − 14 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.