logo-mini
Shandong

La cuisine du Shandong


Partager

Shandong

Aujourd’hui, je vous propose une halte gourmande au bout du monde. Ici, nous sommes à Shandong, l’une des provinces les plus peuplées du pays. La région est non seulement connue pour ses merveilleuses plaines, sa montagne Tai, la plus révérée des montagnes taoïstes, son architecture bavaroise, mais aussi par ses délices. L’objectif de notre voyage est d’ailleurs de les découvrir.

La Cuisine du Shandong fait partie des 8 cuisines les plus influentes et les plus représentatives de Chine. Les 7 autres sont la cuisine du Sichuan, la cuisine du Guangdong, la cuisine du Fujian, la cuisine du Suzhou, du Zhejiang, la cuisine du Hunan puis celle de l’Anhui. Chacune a son histoire, ses saveurs et ses spécificités, car sont influencées par le climat, les ressources naturelles, les coutumes et les conditions géographiques dans laquelle elles évoluent.

On dit que les cuisines de Suzhou et du Zhejiang sont aussi magnifiques que les beautés du sud du fleuve Changjiang, celles du Guangdong et du Fujian ressemblent aux princes galants et distingués, celles du Sichuan et du Hunan ressemblent à des personnalités talentueuses et intellectuelles. Enfin celles de l’Anhui et Shandong ressemblent aux hommes en pleine forme du nord.

Zoom en effet sur cette dernière. Lorsqu’on parle du Shandong, on pense également aux dynasties des Ming et des Qing, période à laquelle la cuisine de cette région était considérée comme la Principale de Chine car est entrée à la cour et exercé une influence considérable dans les régions de Beijing, de Tianjin et du Nord-Est de la Chine.

Actuellement, la cuisine du Shandong, appelée en chinois Lucai, évolue sur la base de la cuisine régionale de Jinan et du Shandong de l’Est, connue pour ses spécialités parfumées, aromatisée, particulièrement tendres, légères, raffinées et indéniablement exquises…

On lui attribue par ailleurs une trentaine de procédés de cuisson, à savoir notamment « le bao » qui consiste à faire frire les aliments à feu vif, « le shao » qui consiste à cuire à la sauce brune, et « le zha » qui nécessite de faire frire les aliments à feu vif avec beaucoup d’huile.

La cuisine du Shandong possède ainsi des plats très divers. On notera Par exemple, les palourdes sautées aux piments, un  des plats les plus populaires grâce à sa qualité nutritive et son prix relativement bas. À déguster aussi le mélange de palourdes (ou de moules) avec la sauce aux piments… Un traditionnel dans cette région. Les palourdes également, naturellement salées, un peu âcres, mais surtout juteuses et bien en chair, sont frites rapidement ensemble, puis accompagnées  par une merveilleuse sauce.

En revanche, l’oreille de mer est considérée comme un produit noble dans la cuisine de cette région. Notons que la soupe de l’oreille de mer est essentiellement servie lors des grandes occasions ou d’un repas de mariage !

Bref l’art culinaire « shandongais » est porté par une longue histoire, une diversité de goûts, et une créativité unique.


Poster un Commentaire

14 − sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.