logo-mini
chicha

Interdiction des cafés « chicha » : lutte contre la délinquance ou atteinte aux libertés individuelles ?


Partager

chicha

On parle à présent des cafés « chicha » dans le collimateur de certains élus PJD. C’est le constat que l’on peut tirer des vastes campagnes de fermeture de ce type d’établissements.

Après la ville de Fès, c’est autour de la ville voisine de Meknès, de s’adonner à la chasse aux « chichas », considérées comme une drogue dure par les autorités locales. Le PJD avait tenté de faire adopter une loi au Parlement interdisant le narguilé dans les cafés avant de se désister. Aujourd’hui, c’est donc au niveau local que se joue la bataille.


Poster un Commentaire

quatre × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.