logo-mini
Gucci

Gucci : histoire d’une saga familiale


Partager

Gucci

Raffinée et élégante, la marque italienne fascine le monde de la mode depuis les années 20. Mais, l’histoire de Gucci n’est pas seulement celle d’une maison de haute couture devenue l’une des icônes mondiales du luxe, c’est aussi celle d’une famille qui, à partir des années 1980, se déchire pour le contrôle de l’empire.

En 1953, lorsque Guccio Gucci le fondateur de la célèbre marque italienne meurt, il laisse sa maison aux mains de ses quatre fils. Les années 60 sont ensuite des années fastes : les sacs Gucci sont plébiscités par les célébrités, de Jackie Kennedy (qui donne même son nom à un des modèles, le Jackie O) à Samuel Beckett. L’écharpe Flora est quant à elle fabriquée expressément à la demande de Grace Kelly. C’est aussi à cette époque que le mythique logo « double G » de Gucci fait son apparition suivi du mocassin de Gucci, paré d’un mors en métal.

Mais la marque décline brusquement dans les années 80 à la suite de querelles intestines entre les frères Gucci. Trahisons, délations, jalousies… Le 27 mars 1995 au matin, alors qu’il s’apprête à rejoindre son bureau de Milan, Maurizio Gucci, l’héritier de la célèbre maison italienne de luxe est abattu en pleine rue. L’enquête prouvera que le meurtre a été commandité par son ex-épouse, Patrizia Reggiani. Une fin tragique qui survient quelques semaines après que l’ensemble du groupe Gucci fut cédé à Investcorp, un fonds d’investissement basé à Bahrein.

Aujourd’hui, avec près de 522 boutiques dans le monde, la marque  Gucci est la deuxième marque de luxe après Louis Vuitton dans le classement mondial des marques du magazine Forbes. Au fil du temps, la marque a su se renouveler tout en conservant les éléments qui ont fait sa réussite : luxe, élégance et raffinement.


Poster un Commentaire

dix-neuf − dix-sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.