logo-mini
Gestion déléguée

Gestion déléguée au Maroc : les limites d’un modèle


Partager

Gestion déléguée

Dans les années 1990, face à l’inefficacité de plusieurs régies autonomes, l’État, écrit les Éco, sous l’impulsion des institutions multilatérales, a délibérément cherché à attirer la participation d’opérateurs privés afin de répondre aux exigences pour soulager les finances.

Aujourd’hui, le bilan mitigé de l’expérience des deux dernières décennies interpelle les pouvoirs publics pour réinventer les modes de leur financement et de leur gestion en faveur d’une gouvernance renouvelée.


Poster un Commentaire

cinq × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.