logo-mini
Violences

Violences à l’égard des femmes : tous les pays du monde sont concernés


Partager

Violences

Le monde célébrait vendredi dernier, la Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes. Selon l’ONU, les violences de genre constitue une violation des droits de l’Homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. Elle impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies.

D’après l’OMS, 1 femme sur 3, indique avoir été exposée à des violences physiques ou sexuelles de la part de son partenaire intime ou de quelqu’un d’autre à un moment de sa vie. « Orangez le monde », c’est le nom de la campagne lancée ce vendredi 25 novembre par ONU Femmes dans le monde entier à l’occasion de cette journée internationale. Pendant seize jours – jusqu’au 10 décembre, Journée des droits de l’Homme – des actions seront menées au Maroc pour « sensibiliser toutes les composantes de la société à la lutte pour mettre fin à une violence qui touche une femme sur trois dans le monde, et plus de six millions de femmes marocaines, selon  le bureau d’ONU Femmes Maghreb à Rabat.

Ce matin, on se penche sur le cas du Maroc, le point sur les avancées et les défis encore à relever en la matière.


Poster un Commentaire

huit + 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.