logo-mini
épices

Des épices précieuses pour une santé de fer


Partager

épices

Les épices ont toujours été prisées par nos ancêtres pour leurs propriétés médicinales. Outre leurs qualités gustatives, elles servent aussi à soigner le corps. Digestives, stimulantes ou diurétiques, chacune à ses mille et une vertus. Gros plan donc sur les 3 merveilleuses épices, que nous devrions tous avoir dans notre placard.

Pour commencer, mention spéciale pour le précieux curcuma, une racine dont l’Inde est la principale productrice. Excellent pour la digestion, remède incontesté contre les inflammations, il est également recommandé pour prévenir le cancer et pour protéger le cerveau de la maladie d’Alzheimer.

Le curcuma est également efficace pour venir à bout des affections de la peau et des yeux, il aurait aussi la réputation d’ouvrir l’appétit, de soigner la rate, le foie, de dissoudre les calculs rénaux et de parer aux dysfonctionnements urinaires.

Tous ces bienfaits, nous les devons en grande partie à la curcumine, l’un des composants principaux du curcuma. Cette molécule contribuerait selon de nombreuses recherches scientifiques à lutter notamment contre le stress oxydatif, responsable de dysfonctionnements  immunitaires et métaboliques.

Seul bémol, saupoudrer du curcuma dans ses plats ne suffit pas pour profiter pleinement de toutes ces vertus, car notre intestin peine à capter la molécule de curcumine, trop volumineuse et facilement éliminée  par le métabolisme.

Il est donc conseillé d’associer cet épice à du poivre, plus spécifiquement le poivre long, dont la pipérine permet de décupler notre capacité à profiter des vertus du curcuma.

Autre épice qui soigne, à avoir absolument dans sa cuisine, la cannelle. Celle-ci est reconnue en effet depuis des siècles pour ses propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes et antioxydantes.

Selon le Dr. Gary Wenk, professeur reconnu en psychologie et neuroscience, la cannelle permet d’augmenter le niveau de Benzoate de sodium dans le cerveau qui aide à réparer voire même créer les neurones. Elle serait donc bénéfique dans les cas de Parkinson ou d’Alzheimer.

Aussi, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, la cannelle servirait à calmer les douleurs menstruelles chez la femme. Il suffirait simplement d’en verser quelques gouttes d’huile essentielle dans une compresse tiède et de l’appliquer sur le ventre.

Pour contrer les maux de gorge, il est une recette de grand-mère qui recommande de tremper 1 ou 2 bâtons de cannelle dans une tasse et demie d’eau bouillante pendant quelques minutes, puis de mélanger ce liquide à son thé préféré.

La cannelle est également connue pour être un excellent remède contre le diabète de type 2, contre les boutons, les maux d’estomac, les infections urinaires et vaginales, mais aussi contre la fatigue, et ce, en modérant le taux de sucre dans le sang.

Dernière épice thérapeutique de notre liste, le gingembre. Indiqué en cas de désordre digestif et de nausées, il possède aussi des propriétés anti-inflammatoires très utiles pour perdre du poids, réduire du ventre, souvent affecté par des ballonnements ou des problèmes de digestion.


Poster un Commentaire

seize − 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.