logo-mini
Turquie

Entre la Turquie et l’UE, le torchon continue de brûler


Partager

Turquie

Les relations sont de plus en plus tendues entre l’UE et Ankara.

Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a estimé que les mesures d’annulation de meetings que devaient tenir des responsables turcs en Allemagne relevaient de pratiques je cite « qui ne diffèrent en rien de celles de la période nazie ». Les autorités allemandes ont annulé deux meetings dans des villes allemandes, cette semaine, dans le cadre de la campagne pour le référendum turc du 16 avril, lors duquel sera soumis aux électeurs turcs un projet d’extension des pouvoirs d’Erdoğan.

Le chef de file de l’extrême droite néerlandaise Geert Wilders, a lui aussi estimé avant-hier qu’il convenait d’interdire aux responsables turcs de faire campagne aux Pays-Bas et a traité Erdoğan d’islamo-fasciste. Même son de cloche du côté du chancelier autrichien Christian Kern qui a appelé le week-end dernier à une interdiction dans toute l’Union Européenne des réunions électorales de figures politiques turques, afin, dit-il, d’éviter des tensions bilatérales avec Ankara.


Poster un Commentaire

dix-neuf + sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.