logo-mini
Éducation

Éducation : vers une réelle prise de conscience de l’importance du préscolaire


Partager

Éducation

Omar Azziman, Président du Conseil Supérieur de l’Education et de la Formation, et artisan de la vision stratégique pour la réforme de l’école marocaine 2015-2030, avait relevé en septembre dernier que la réalisation de l’égalité des chances requiert, entre autres, de rendre l’enseignement préscolaire obligatoire.

Ainsi, selon nos confrères de l’Economiste, la généralisation du préscolaire devrait concrètement commencer dès la rentrée prochaine.

Il est également question de mettre à niveau les différents établissements du secteur, à travers un référentiel pédagogique unifié, car jusque là, la majorité des écoles travaillent avec des référentiels importés. L’objectif fixé est de réussir à couvrir tous les ans au moins 2% des enfants à préscolariser.

Par ailleurs, il est aussi à noter que le préscolaire ne bénéficie pas de budget propre.

Selon le HCP qui a publié il y a quelques mois, les synthèses d’une enquête sur l’impact du préscolaire sur le capital humain, il ressort qu’en 2014, moins de la moitié des enfants en âge d’être préscolarisés l’ont été… (On parle de près d’un million d’enfants préscolarisés).

Avec là aussi des inégalités qui persistent et qui sont liés au genre et aux attributs sociaux.

Plus loin, cette enquête du HCP confirme aussi que comme partout au monde, l’inégal accès à l’enseignement des tout-petits se convertit en inégalité de chances à l’école mais aussi en inégalité vis-à-vis du devenir social.


Poster un Commentaire

douze − onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.