logo-mini
Économie solidaire

Économie solidaire, phénomène de mode ?


Partager

Économie solidaire

Les invités

• Wafae Roudies, enseignante chercheure

• Fouzi Mourji, professeur universitaire

• Lamia Bazir, actrice de la société civile – présidente de la Fondation de la femme rurale « Empowering Women »

• Grégory Gueneau, PDG d’Adalia School of Business

• Oussayd Bouayad, consultant en innovation et stratégie

Édito

L’économie sociale et solidaire ou cette manière de produire de manière à respecter l’Homme et l’environnement tout en valorisant le terroir et en mettant en avant le travail de populations souvent défavorisées. Mais depuis ses premiers développements dans les années 90 à aujourd’hui, le principal frein au développement des initiatives économiquement sociales et solidaires est celui des financements. D’autres obstacles demeurent par ailleurs et le Maroc tente d’y répondre à travers, notamment, une stratégie  nationale 2010-2020, nous y revenons dans le débat.

Car au Maroc, il est important de trouver des pistes efficaces à même de développer l’économie sociale et solidaire. C’est un secteur fortement employeur où les femmes ont une place centrale à tous les niveaux de la chaîne, de la production à la distribution et la commercialisation, et c’est dans le domaine de l’agriculture que les initiatives en ce sens sont les plus nombreuses.

À tel point que l’on commence à percevoir l’économie solidaire comme une réponse à des problèmes socio-économiques, à leur tête, le chômage. On y voit aussi un potentiel moteur de croissance économique qui s’essouffle et semble être arrivée à bout d’un modèle économique qui peine à se renouveler dans un contexte économique national et international des plus défavorables.

Mais si l’ambition est de taille, les moyens alloués à l’économie solidaire sont encore loin du compte, surtout comparés à des pays comme la France où l’économie sociale et solidaire contribue effectivement, et dans des proportions assez élevées, à l’emploi salarié, bénéficiant d’appuis solides tant au niveau du financement, qu’en matière de visibilité et de promotion. Il y a à faire également au niveau du cadre juridique dans lequel opèrent les coopératives. Nous en débattrons avec nos invités.

Mais l’économie sociale et solidaire est-elle simplement une réponse à un chômage qui a du mal à se résorber ? N’est-elle pas, au fond, plus que cela, une alternative à un capitalisme qui a mis sérieusement à mal les équilibres sociaux et n’a eu de cesse de creuser les gaps et les inégalités ? Le développement de l’économie solidaire, est-ce définitivement un aveu de l’échec de l’Etat à apporter des solutions effectives à des objectifs de développement social et économique local et national ? C’est le débat que nous ouvrons avec nos invités cet après-midi dans Avec Ou Sans Parure.


Poster un Commentaire

seize + seize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.