logo-mini
E-Commerce

E-Commerce : quelle évolution pour le secteur ?


Partager

E-Commerce

Les invités

• Meryem Belqziz, directrice générale d’Uber Maroc et membre de l’association Maroc Digital

• Bastien Moreau, directeur général de Jumia Maroc

• Miguel Cabanelas, directeur général Helvetica Assurances Maroc

• Hassan Charraf, membre du bureau national du CJD

• Fatima-Zahra Oukacha, entrepreneur – directeur général de CEED Maroc

Édito

Il n’est plus à prouver que le digital est une opportunité de développement pour l’économie, en général, et le commerce, en particulier. Car dans un monde connecté, les consommateurs ont à portée de main des appareils contenant un nombre d’options et d’applications avec une infinité de possibilités d’acheter, de vendre, de voyager, de consommer, bref, de vivre autrement. Alors les consommateurs en profitent, et les commerçants, aussi. Car comment mieux mesurer le potentiel de réussite d’une marque ou d’un produit si ce n’est par sa capacité à atteindre sa cible sur un maximum de supports et de lieux de consommation.

À ce titre le commerce digital s’est fortement développé les 10 à 15 dernières années, et ça continue. En Europe, dans un pays comme la France par exemple, on estime que les ventes en ligne devraient représenter 20% des ventes totales d’ici à 2020. Et pour cause. Le commerce digital a ses adeptes ; ils estiment qu’en ligne, les prix sont plus bas et les offres promotionnelles plus fréquentes et plus intéressantes.

Mais le commerce digital a ses travers et ainsi ses détracteurs qui le jugent néfaste pour les ventes en magasin. Et entre les adeptes et les détracteurs, il y a les frileux. Ceux qui ont besoin que le paiement en ligne soit davantage sécurisé, par exemple, ou carrément ceux qui ont besoin tout simplement de toucher avant d’acheter.

Au Maroc, des acteurs comme l’APEBI ou Maroc Digital œuvrent depuis bien des années au développement du digital au Maroc à travers, notamment, le développement du e-commerce, malgré quelques freins qui persistent. Une convention de partenariat avait d’ailleurs et à ce titre été signée par les deux parties ; elle prévoyait, entre autres actions prioritaires, la mise en place d’un label de qualité pour le commerce électronique au Maroc, la promotion d’une fiscalité avantageuse pour le e-commerce, le développement du secteur de la logistique pour le e-commerce et l’amélioration du paiement sur internet. Où en sommes-nous de ces objectifs ? Nous en débattrons avec nos invités.

Comment se développe le commerce digital au Maroc ? Quels avantages le e-commerce présente-t-il pour les consommateurs mais aussi pour les entreprises ? Le commerce digital est-il une chance ou une menace pour le commerce traditionnel, et, enfin, y a t-il une coopération entre les acteurs privés et publics dans le sens d’une transformation digitale des entreprises marocaines ? C’est le débat que nous ouvrons cet après-midi dans Avec Ou Sans Parure.


Poster un Commentaire

1 + trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.