logo-mini
COP22

Quels défis environnementaux pour le Maroc avant la COP22?


Partager

COP22

À quelques mois de l’organisation de la COP22 à Marrakech, le réchauffement climatique continue d’impacter l’Afrique en général et le Maroc en particulier, avec des conséquences notamment sur notre agriculture.

Aussi, alors que le Maroc sera sous les feux des projecteurs au mois de novembre, que fait notre pays pour donner l’exemple et montrer que la lutte contre le réchauffement climatique ne sont pas de vains mots?

Sécheresse, vagues de chaleurs, irrégularités des pluies, pollution, déforestation, entre autres effets néfastes sont à noter avec chaque année une intensité plus élevée.

Par ailleurs, il est aussi à souligner que la situation géographique du Maroc, son climat, son relief et ses milieux naturels font de lui le deuxième pays le plus riche en diversité biologique en Méditerranée, après la Turquie. Malheureusement, cette biodiversité est sérieusement menacée.

À titre d’exemple et selon l’Association marocaine pour l’écotourisme et la protection de la nature, la faune marocaine comporte plus de 24 000 espèces, dont près de 600 sont menacées de disparition. La flore quant à elle comporte près de 7000 espèces, dont plus de 1500 sont en danger.

Enfin la gestion des déchets pose également problème sans compter le système de recyclage des ordures quasi inexistant chez nous.


Poster un Commentaire

1 + seize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.