logo-mini
Amin Maalouf

Amin Maalouf à i24news : le lynchage de la presse libanaise est-il justifié?


Partager

Amin Maalouf

C’est le 2 juin dernier que le célèbre écrivain franco-libanais acceptait de donner une interview lors d’une émission culturelle de la chaîne francophone israélienne : I24 news.

Depuis Paris, le membre de l’Académie Française, s’exprimait à propos de son dernier ouvrage, un fauteuil sur la Seine, un livre en forme d’hommage à ceux qui l’ont précédé avant lui dans la prestigieuse institution française.

L’écrivain a donc parlé uniquement culture lors de cette émission ; aucune allusion politique n’a été relevée, et pourtant, ce passage télévisé a provoqué une très vive polémique au Liban.

Selon le Courrier International, c’est le quotidien Al Akhabar, qui soutient fermement le boycott d’Israël, qui a vivement critiqué cette apparition télévisée dans une chaîne israélienne, le quotidien libanais publie une tribune intitulée : Amin Maalouf, Léon l’Israélien, en référence au best-seller de l’auteur, Léon l’Africain.

Toujours dans ce même journal libanais, un “comité de boycott des partisans d’Israël au Liban” fait signer une pétition contre Maalouf, interpellant directement l’auteur en lui enjoignant de s’excuser auprès des Libanais, des Palestiniens et des Arabes.

Du côté des partisans d’Amin Maalouf, en revanche on dénonce un tapage médiatique d’un autre âge, « un terrorisme culturel ou encore un Liban pris en otage, au service du nouvel empire perse qui veut remettre en cause  la vocation humaniste et culturellement libérale du pays du Cèdre ».


Poster un Commentaire

quatorze + 7 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.