logo-mini
Cour des Comptes

Alerte de la Cour des Comptes sur les finances publiques : le gouvernement a-t-il failli à sa mission?


Partager

Cour des Comptes

Driss Jettou, Premier Président de la Cour des Comptes a présenté la semaine dernière devant les deux chambres du Parlement un rapport sur la situation des finances publiques  et les conclusions de ce rapport sont alarmantes.

Si le gouvernement n’a eu de cesse de mettre en avant l’amélioration de la situation, c’est un autre son de cloche qui a émané de la part de la Cour des Comptes.

Endettement public inquiétant, très faible taux de recouvrement des recettes, des budgets d’investissement très difficilement éxécutés, et tableau sombre de la situation des régimes de retraites. Bref, rien ne va plus ou presque pour nos finances publiques.

La dette publique globale est passée de 678 milliards de DH en 2013 à 743 milliards de DH en 2014, soit 81% du PIB.

De son côté, l’économiste évoque un taux d’endettement actuellement de 88.5% du PIB, sans compter les arriérés de paiement sur les divers marchés.

La Cour des Comptes a ainsi enregistré des dysfonctionnements majeurs, notamment l’accumulation des arriérés de paiement de la TVA aux établissements publics, mais aussi l’arrêt des versements de l’Etat aux académies régionales d’Education.

Au total, l’Etat devrait actuellement plus de 25 milliards de dirhams aux entreprises publiques (à fin 2015), contre seulement 8.7 milliards en 2010….

Ces entreprises publiques concernées sont notamment l’ONEE, la RAM, l’ONCF ou encore l’OCP….

Enfin, pour ce qui est des retraites, Jettou a proposé une loi-cadre avec objectif de préparer une fusion des différentes caisses.


Poster un Commentaire

14 − six =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.