logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 31 mai 2016


Partager

santé

Aujourd’hui marque la journée mondiale anti-tabac

Comme chaque 31 mai, c’est la Journée mondiale anti-tabac. La cigarette tue 6 millions de personnes par an dans le monde, dont 1 million en Chine.

Ce pays est le plus gros consommateur, mais aussi le plus gros producteur de tabac au monde. Des lois ont été promulguées dans certaines grandes villes de Chine pour interdire de fumer dans les lieux publics fermés, mais cela n’a pas permis de réduire pour autant la consommation de cigarettes des Chinois. Selon les estimations, en Chine, deux hommes sur trois seraient dépendants au tabac.

Pour ce qui est du Maroc, le Royaume est considéré comme l’un des plus grands consommateurs de tabac dans la zone méditerranéenne avec plus de 15 milliards de cigarettes par an.

D’après une enquête nationale datant de 2008, le fumeur marocain dépense en moyenne 22 DH par jour pour l’achat de tabac. Par ailleurs, 17% de la population marocaine est exposée au tabagisme passif dans l’entourage professionnel, 32% l’est en milieu familial, alors que 60% des Marocains le sont dans les lieux publics. Et ce malgré l’adoption par le Maroc en 1996 de la loi 15-91 anti-tabac. Une loi qui édicte l’interdiction de fumer dans les lieux publics et l’interdiction de la propagande et de la publicité en faveur du tabac.

 

///////////////////

Un Centre régional d’oncologie en construction à Laâyoune

C’est la Princesse Lalla Salma en tant que présidente de la Fondation prévention et traitement des cancers qui a procédé hier à la pose de la première pierre de ce Centre régional d’oncologie à Laâyoune, ainsi que d’une Maison de vie.

À terme, l’objectif de ce centre est accueillir plus de 2.000 patients par an. Des malades atteints de cancers qui étaient auparavant pris en charge à Agadir ou à Marrakech.

Le futur établissement regroupera des unités de consultation, de traitement de radiothérapie, de chimiothérapie, des services d’hospitalisation de chimiothérapie et de radiothérapie, outre une administration et des services généraux.

De son côté, la Maison de vie de Laâyoune, aura une capacité annuelle d’hébergement de 500 patients et membres de leurs familles, qui viennent des zones éloignées.

Le coût de construction de ces deux structures est estimé à 57 millions de Dirhams. Le coût de leur équipement est quant à lui estimé à 20 millions de Dirhams.

 

///////////////////

5ème édition de l’Université de Santé Publique du Maghreb

Elle a démarré hier et se poursuit jusqu’à vendredi 03 juin à Rabat, dans les locaux de l’ENSP, l’Ecole Nationale de Santé Publique.

Cette édition rassemblera les participants de différents pays du Maghreb : Algérie, Mauritanie, Tunisie et bien entendu Maroc, mais aussi d’autres pays tels que la Belgique, la France, L’Italie, La Côte d’Ivoire et le Togo.

Parmi les thématiques abordées lors de cette université, la santé de la mère et du nouveau-né, les fonctions essentielles de santé publique, les défis de la Couverture Sanitaire Universelle, ou encore l’offre et l’organisation des soins, la qualité en santé et le médicament.

 

///////////////////

Conférence internationale sur l’eau, l’énergie et le changement climatique

Elle est organisée du 1er au 4 juin à Marrakech par le Centre national d’Études et de Recherche sur l’Eau et l’Énergie. Un centre qui dépend de l’Université Cadi Ayyad.

Labellisé COP22, l’événement sera l’occasion de présenter les innovations techniques et sociales développées dans le domaine de l’eau et l’énergie pour faire face au changement climatique.

300 congressistes venus de 17 pays sont attendus. Ils en profiteront pour réfléchir ensemble à ces problématiques, échanger leur savoir et leur bonnes pratiques dans le domaine, tout en soumettant des propositions d’actions concertées.


Poster un Commentaire

13 − 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.