logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 24 avril 2017


Partager

santé

Un mot tout d’abord sur les candidatures pour le Prix national de l’innovation et de l’excellence

L’Association « Rêve de vie pour le développement social » a annoncé l’ouverture des candidatures pour la 1ère édition du Prix national de l’innovation et de l’excellence, une initiative nationale des jeunes … c’est jusqu’au 30 mai prochain. Le thème : « Le retour glorieux du Maroc à l’Union africaine, couronnement du créateur de la diplomatie royale clairvoyante ».

Organisé à l’occasion des festivités du 18ème anniversaire de la fête du Trône, ce Prix concerne les créativités médiatique, littéraire, scientifique, technique, sportive, productive, environnementale, mais aussi économique, technologique et artistique. L’initiative été lancée le 31 janvier dernier à Rabat, à l’occasion du discours prononcé par le Roi Mohammed VI à Addis-Abeba et du retour du Maroc au sein de l’Union africaine. La manifestation sera clôturée, le 5 août, par une cérémonie spéciale de remise des prix aux innovateurs intellectuels, scientifiques, artistes, sportifs et autres pour mettre en lumière leur créativité et les encourager à poursuivre sur la même voie.

 

///////////////////

Allergies : des spécialistes sonnent l’alarme

Les allergies respiratoires sévères se développent de manière inquiétante, c’est l’alerte lancée par des allergologues et des représentants d’associations dans un Livre blanc. Des allergies qui restent méconnues.  Désormais elles ne se limitent plus à un nez qui coule ou à des éternuements à l’arrivée des beaux jours, souligne ce collectif d’allergologues. Face à l’émergence de formes de plus en plus sévères et complexes, ils souhaitent une adaptation du système de santé pour une meilleure et plus précoce prise en charge des patients, afin d’éviter l’aggravation de leur maladie. Les allergies respiratoires sont mêmes la première cause de perte de productivité dans le monde, elles peuvent aussi entraîner une dégradation de la qualité de vie (avec de la fatigue, des troubles de la concentration, détérioration du sommeil, difficulté scolaires). Les auteurs mettent le doigt aussi sur le manque de spécialistes. Renforcer la recherche et la formation initiale et continue des médecins en exercice sont aussi préconisés.

 

///////////////////

 

Des millions de personnes infectées par une hépatite B ou C sans le savoir

Plus de 325 millions d’individus dans le monde sont porteurs chroniques du virus de l’hépatite B ou C. La très grande majorité des personnes infectées par l’hépatite B se trouvent en Afrique, tandis que l’hépatite C affecte davantage les populations européennes.

Mais contrairement à la mortalité liée à la tuberculose, au sida ou au paludisme qui baisse, le nombre de décès à cause des hépatites ne cesse d’augmenter depuis 2000. En 2015, un million 340 000 personnes en sont mortes. L’OMS impute cette augmentation au fait que la majorité des personnes infectées ignorent qu’elles portent un virus hépatique. Elles ne peuvent donc pas bénéficier d’un traitement pouvant les sauver.

Pour l’OMS, il y a donc urgence à dépister les hépatites. Sans traitement, des millions de porteurs du virus B ou C risquent d’être atteints d’une maladie chronique du foie ou du cancer et d’en mourir.

 

///////////////////

Une mobilisation pour la science sans précédent à travers le monde

Coïncidant avec la Journée de la Terre, des centaines de Marches pour la science ont eu lieu à travers le monde entier samedi. Un mouvement né en début d’année aux États-Unis, car même si les scientifiques se veulent apolitiques, c’est bien l’élection de Donald Trump qui les inquiète. Le nouveau président américain avait déclaré que le changement climatique était un canular et son premier projet de budget prévoit une réduction des financements à la recherche ou pour la protection de l’environnement.

Autant vous dire que les manifestants de samedi ne portaient pas vraiment Donald Trump dans leur cœur, même si la démarche se voulait non-partisane et que beaucoup répétaient que l’enjeu allait bien au-delà du président américain.

D’ailleurs, des rassemblements ont eu lieu dans plusieurs villes américaines, dont Washington, Los Angeles, mais aussi, plus de 500 marches à travers le monde, à Londres, au Ghana ou encore en Nouvelle-Zélande, en Australie et à Paris.

 

///////////////////

Enfin, un mot sur un drone qui vole… sous l’eau !

Survoler de vastes prairies, descendre en rase-motte pour se faufiler dans de vastes canyons, suivre des animaux dans leur migration, autant de choses possible de faire avec un drone aérien et qu’il est désormais également possible de faire sous l’eau. C’est ce que propose l’entreprise chinoise  qui a mis au point une machine téléguidée submersible. Son nom : PowerRay.

Il se présente sous la forme d’un mini sous-marin pourvu de trois hélices : deux propulsives à l’arrière pour gérer la vitesse et la direction et une troisième traversant verticalement l’appareil pour gérer la profondeur. L’appareil promet des pointes à 2 mètres par seconde et sa batterie lui octroie une autonomie de 4 heures, selon le constructeur. La profondeur maximale annoncée est de 30 mètres.

Cette machine grand public peut être pilotée soit via un smartphone ou une tablette (via des boutons virtuels ou une inclinaison du téléphone), soit via une télécommande (semblable à celle utilisée pour piloter un drone), ou encore par l’intermédiaire de lunettes de réalité augmentée.

Pour le prix. Ce n’est pas donné. En fonction des accessoires qui l’accompagnent, il faudra quand même débourser entre 1600 et 2100 euros pour se le procurer.


Poster un Commentaire

trois − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.