logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 20 mars 2017


Partager

santé

Campagne de don du sang à Taounate

Effectivement. Une campagne de don de sang a été organisée, jeudi et vendredi dernier, dans 49 communes relevant de la province de Taounate. Il s’agit d’une initiative de la délégation provinciale de la Santé pour renforcer le stock de sang du centre régional de Fès et parer à un éventuel manque, afin de sauver des vies.  Destinée à accueillir plus de 2 000 fonctionnaires donneurs volontaires de sang de différents âges, cette opération vise aussi à encourager la culture de don de sang, avec des effets bénéfiques sur les bénéficiaires mais aussi sur la santé des donneurs. Pour les plus septiques, il faut savoir que les campagnes de dons de sang sont supervisées, comme c’était le cas dans la province de Taounate, par un staff médical, dans ce cas, par le centre régional de transfusion sanguine de Fès.

 

///////////////////

Épilation laser et cryolipolyse dans le viseur des autorités de santé française

Alors que leur pratique se multiplie au Maroc, certains appareils de soins esthétiques, comme ceux utilisant des lasers ou de la lumière pulsée pour épiler ou détruire les cellules graisseuses, exposent à des effets indésirables avertit aujourd’hui l’Agence Nationale de Sécurité sanitaire. Rougeurs, inflammations, douleurs, l’Anses conclut à la nécessité de prendre des mesures visant à limiter la survenue d’effets indésirables. Pour les appareils à épilation, il s’agit notamment de réactions inflammatoires localisées, plus rarement des brûlures. Pour les appareils à lipolyse, les inflammations et les douleurs arrivent en tête, devant des cas de pigmentation, d’acné ou de croûtes lorsque des diodes laser sont utilisées, sans compter des rougeurs, des inflammations et des douleurs qui régressent généralement en quelques heures.

Dans son avis, l’Anses préconise de mettre en place « une information obligatoire préalable des usagers » appelés à utiliser ces appareils et recommande de revoir le cadre réglementaire.

 

///////////////////

Viande avariée au Brésil : Temer organise un barbecue pour rassurer

Deux jours après le démantèlement d’un vaste réseau de commercialisation de viande avariée au Brésil, le président Michel Temer a tenté hier de défendre la production de la viande brésilienne, un secteur clé au Brésil, qui écoule ses produits dans 150 pays. Sa méthode : inviter des ambassadeurs étrangers à un barbecue.  Pour tenter de limiter les conséquences de ce scandale alimentaire qui touche de plein fouet le premier exportateur mondial de viande bovine et de volaille, le président du Brésil a annoncé avoir demandé à “accélérer les contrôles des établissements visés par l’enquête”. Cette affaire intervient alors que le pays est plongé dans la pire crise économique de son histoire, envenimée par les révélations explosives sur la corruption systématique liée aux marchés publics de la compagnie pétrolière d‘État, Petrobras.

 

///////////////////

Sauvetage de trois petits tigres en route pour la Syrie

C’est une bonne action d’un groupe libanais de défense des animaux, Animals Lebanon. Ils ont sauvé trois petits tigres de Sibérie, qui étaient arrivés à l’aéroport de Beyrouth en provenance d’Ukraine le 7 mars. Ils sont restés enfermés plus de 7 jours dans une caisse en bois, dans des conditions inacceptables, à l’aéroport de Beyrouth. Les félins étaient déshydratés, infestés d’asticots,  ils étaient en cours d’acheminement vers un zoo syrien. Lorsque le groupe a entendu parler de cette expédition, il a réclamé au Ministère de l’Agriculture qu’il enquête sur les conditions de voyage et leurs conformités avec les conventions libanaises et internationales. Un juge a ensuite ordonné que les animaux soient remis à Animals Lebanon « en raison de vives inquiétudes sur leur état de santé ». Animals Lebanon a assuré que ces animaux resteraient sous la protection de l’organisation jusqu’à ce que la justice décide « de leur renvoi ou non à leur propriétaire ».  Le Liban très sensible à la cause animale, puisque je le rappelle, le pays est membre depuis quatre ans de la Convention sur le commerce international des espèces sauvages menacées d’extinction.


Poster un Commentaire

quatre × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.