logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 17 novembre 2016


Partager

santé

À Dakhla : levée de l’interdiction sur le ramassage et la commercialisation des huîtres

Bonne nouvelle pour les amateurs d’huîtres : le département de la Pêche maritime a annoncé, hier, la levée de l’interdiction sur le ramassage et la commercialisation des huîtres collectées au niveau de la zone conchylicole classée Duna Blanca, relevant de la circonscription de Dakhla. Les résultats d’analyses effectuées dans cette zone ont révélé une stabilité du milieu et une purification totale des huîtres. Et évidemment, il est préférable pour les consommateurs de suivre les recommandations du département de la Pêche, à savoir ne s’approvisionner qu’en produits conditionnés, portant les étiquettes sanitaires d’identification et commercialisés dans les points de vente autorisés. 

 

///////////////////

Environnement : le Congo propose un « fonds bleu » pour la préservation et la sauvegarde du bassin du Congo

Ça s’est passé hier au Palais des Congrès de Marrakech, lors du Sommet Africain organisé à l’initiative du Maroc. Une proposition formulée par le président congolais Denis Sassou Nguesso. Il faut savoir que le Congo appartient aux pays les plus vulnérables face au réchauffement climatique, et ce « fonds bleu » doit concerner une zone commune à 11 pays de la région, riche en biodiversité et couverte par 220 millions d’hectares de forêts. Ce Fonds bleu s’appuie sur la mise en œuvre de microprojets touchant aux domaines liés au développement durable et intégrés… un Fonds qui  sera d’ailleurs la contribution de l’Afrique tout entière à la concrétisation des objectifs de développement durable contenus dans l’Accord de Paris.

 

///////////////////

Face au climatosceptique Donald Trump, 300 entrepreneurs américains se mobilisent

Un groupe de plus de 360 entreprises et investisseurs institutionnels américains, ou très implantés aux Etats-Unis, ont lancé, hier à la COP22 à Marrakech, un appel au gouvernement américain pour qu’il soutienne l’Accord de Paris sur le climat.

Ces multinationales américaines vont continuer à s’engager pour le climat, quelle que soit la politique menée par Donald Trump. Le secrétaire d’Etat américain John Kerry s’est d’ailleurs voulu rassurant en déclarant que les Etats Unis étaient en bonne voie de respecter leurs engagements dans la lutte contre le réchauffement climatique et ne « pourront pas revenir en arrière ». Il faut dire que les entreprises ont tout intérêt à s’engager dans la transition écologique. Aux Etats Unis, la production d’énergie éolienne a été triplée ces 8 dernières années, et la production d’énergie solaire a été multipliée par 30. « Et cela va continuer sous l’impulsion des marchés. Des marchés et non du gouvernement » précise John Kerry. En clair, pas de prospérité américaine sans économie bas carbone : c’est le message adressé à Donald Trump.

 

/////////////////// 

Quatre nouveaux satellites pour la constellation Galileo

On quitte la terre ferme… Top départ aujourd’hui pour le lancement de quatre satellites Galileo à bord d’Ariane 5, depuis le centre spatial guyanais à Kourou. Depuis le premier lancement, il y a 4 ans, 14 satellites ont déjà été mis en orbite, dont un est définitivement hors service à la suite d’une panne d’antenne, et deux autres, placés sur une mauvaise orbite. Donc, si tout se passe bien aujourd’hui, il y aura bientôt 15 satellites Galileo en place, permettant le démarrage de l’exploitation dès le mois prochain. Et grâce à Ariane 5, les trois prochains lancements Galileo se feront par groupe de quatre satellites. Il y a celui d’aujourd’hui donc, un autre est prévu l’an prochain, puis un autre en 2018. Ainsi en 2020, avec 30 satellites en orbite, le service sera complet. Pour mémoire, le programme Galileo a été initié il y a 17 ans par la Commission Européenne, pour doter l’Europe de son propre système de positionnement et de datation. Une manière de garantir l’indépendance européenne face aux autres systèmes existants, tels que l’américain GPS ou le russe Glonass.

 

///////////////////

Enfin, un océan souterrain découvert sur Pluton

Des scientifiques ont découvert que Pluton avait un océan sous la surface gelée de sa plaine centrale, qui renfermerait autant d’eau que toutes les mers de la Terre. Cet océan se trouverait entre 50 et 200 km de profondeur et a été mis à jour grâce aux images de la sonde New Horizons. Une découverte qui pose bien sûr la question la question de la vie sur cette planète. Son océan étant recouvert d’une très épaisse couche de glace, Pluton ne fait pas un candidat de choix pour héberger des formes de vie, dixit un chercheur, qui tempère cependant: « Il faut veiller à ne jamais prononcer le mot impossible ».


Poster un Commentaire

4 × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.