logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 17 février 2016


Partager

santé

Cette 1ère mondiale au CHU d’Angers

C’est une véritable prouesse médicale et une 1ère mondiale qu’ont réalisées le neurochirurgien Philippe Menei et son équipe du CHU d’Angers, en France.

Le 27 janvier dernier,  un patient a été opéré à cerveau ouvert grâce à un casque de réalité virtuelle. Cette nouvelle procédure entre dans le cadre du projet de recherche intitulé Cervo. Il s’agit d’un projet de chirurgie éveillée sous réalité virtuelle dans le bloc opératoire.

L’homme, âgé d’une cinquantaine d’années est atteint d’une tumeur au cerveau, située près des zones du langage et des connexions visuelles. Il a été opéré pendant 6 heures par le professeur Philippe Menei, qui est le chef du service de neurochirurgie du CHU d’Angers. Trois semaines après l’intervention, le patient est en parfaite santé.

Pendant l’opération, il était éveillé et muni d’un casque équipé de lunettes 3D de réalité virtuelle. Dans ses lunettes, défilait un programme de test du champ visuel, mis au point par l’ESIEA. Une école d’ingénieur de Laval spécialisée dans le numérique. L’objectif : pousser plus loin encore la précision de l’acte neurochirurgical. Pour le Professeur Menei, cette technique a permis de tester le champ visuel du patient. Une fonction complexe, qui ne pouvait être testée jusqu’à présent qu’en postopératoire.

 

///////////////////

Leucémie : un traitement prometteur grâce aux cellules immunitaires

Il s’agit d’un traitement expérimental à base de lymphocytes T. Les résultats ont étonné jusqu’aux chercheurs qui menaient les tests, tant ils étaient inespérés. Grâce à l’utilisation de cellules immunitaires, lors de certaines phases de test, plus de 80% des patients ont vu leurs symptômes disparaître.

Le traitement consiste à reprogrammer les lymphocytes T, c’est-à-dire des cellules immunitaires, pour qu’elles ciblent le cancer. Ces cellules sont ensuite réinjectées dans l’organisme des patients. Les tests se concentrent pour le moment sur un cancer du sang bien précis, la leucémie aiguë lymphoblastique, qui cible les cellules-souches du sang.

Au cours de l’une des études menées, ce ne sont pas moins de 94% des patients traités qui ont vu leurs symptômes s’effacer. Mieux encore, ils ont diminué chez plus de 80% des sujets atteints d’autres types de cancer. La moitié d’entre eux seraient même entrés en rémission.

À noter néanmoins qu’un tel traitement comporte des effets secondaires parfois très lourds, par exemple une suractivité des cellules, menant à des infections. Certains patients ont ainsi souffert de fortes fièvres, d’hypotension ou d’empoisonnement du système nerveux. Deux d’entre eux ont succombé à ces effets secondaires.

 

///////////////////

Retour au Maroc à présent, où Agadir accueille désormais un musée consacré aux météorites

Ce nouveau musée universitaire a été inauguré vendredi dernier, en présence de nombreuses personnalités scientifiques et intellectuelles marocaines et étrangères. Et c’est une 1ère dans le royaume. Jusqu’ici, le Maroc n’abritait qu’un musée privé à Marrakech, fondé par un amateur, mais aucun musée public et aucun centre de recherche spécifique.

Affilié à l’Université Ibn Zohr d’Agadir, il exposera une centaine de météorites et diffusera des films documentaires ainsi que des panneaux pédagogiques.

La principale mission de ce musée est de préserver ce patrimoine géologique et de valoriser le domaine des météorites dans un pays considéré comme l’un des plus riches au monde en termes de trouvailles de météorites.

Il faut dire qu’au Maroc les chutes de météorites sont très fréquentes. Près de la moitié des météorites martiennes y ont été collectées. La dernière en date est celle de Tissint, tombée dans le sud du pays pendant l’été 2011.

 

///////////////////

11ème session plénière annuelle de l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques

L’événement se tient du 16 au 18 Février à Rabat, sous le thème : « La science dans tous ses états ». Il accueille des participants du monde entier, notamment des États-Unis, de France, d’Espagne, du Sénégal, ou encore du Canada et de Suède.

L’occasion de faire le point sur les grandes avancées scientifiques qui marquent notre époque, et à travers elles l’importance de la science et de la technologie dans le développement de notre pays.

Un panel doit débattre également de « l’éthique en science », couvrant notamment des champs tels que les sciences et techniques du vivant, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, l’environnement et les sciences physiques et chimiques.


Poster un Commentaire

3 × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.