logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 17 avril 2017


Partager

santé

Fièvre aphteuse en Algérie : le Maroc prend des précautions

Le Maroc a pris des mesures préventives pour protéger son cheptel, après la réapparition en Algérie de la fièvre aphteuse bovine. Dans un communiqué, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires, l’ONSSA, fait savoir que « Le Maroc a pris immédiatement les mesures préventives nécessaires pour protéger le cheptel national ». Il s’agit du renforcement de la surveillance sanitaire du cheptel national, notamment au niveau des zones frontalières, avec l’intervention des services vétérinaires de l’ONSSA et les vétérinaires privés mandatés, en collaboration avec les autorités locales.

L’ONSSA cite également l’information des autorités locales des provinces limitrophes pour renforcer le contrôle aux frontières. De même, les dispositions nécessaires seront prises pour l’acquisition du vaccin dans les plus courts délais, pour réaliser une campagne nationale de vaccination contre le sérotype A. Selon l’ONSSA toujours, une cellule de veille a été mise en place pour assurer le suivi quotidien de la maladie et de son évolution dans les pays voisins. L’Office fait aussi savoir que l’état sanitaire du cheptel national est bon. Et aucun cas de fièvre aphteuse n’a été déclaré au Maroc pour l’instant.

 

///////////////////

En Afrique. Flambée des cas de choléra liés au phénomène climatique El Niño

Le courant équatorial serait responsable de la répartition des cas de choléra sur le continent africain. C’est en tout cas ce qu’affirme une étude de l’Académie américaine des sciences. Les zones perturbées par El Niño ont été repérées par des chercheurs après quatorze années d’étude. Principale concernée : l’Afrique de l’Est. Elle recense 50 000 cas de choléra de plus lorsque ce courant équatorial est présent. Les pluies diluviennes qu’apporte ce phénomène climatique font déborder les égouts qui contaminent l’eau, élément par lequel se transmet la maladie.

Le Sud et le nord de l’Afrique ne sont pas en reste. Dans ces régions-là, il pleut moins lorsque El Niño est actif. Résultat : les sécheresses s’intensifient et les populations s’hydratent avec de l’eau non potable, donc potentiellement contaminée. Là encore, 30 000 cas supplémentaires sont recensés, d’après l’étude américaine. Cette localisation des flambées de choléra fait espérer une meilleure anticipation, dans la mesure où le phénomène El Niño peut se prévoir entre six mois et un an à l’avance. L’étude note qu’avec toutes ces données, l’anticipation des centres médicaux et des soins à apporter aux populations touchées pourra, à terme, faire du choléra une maladie qui ne sera plus mortelle.

 

///////////////////

L’Espagne championne du monde du don d’organes

En 2016, plus de 4 800 greffes ont été réalisées dans le pays, dont près de 3000 au niveau rénal, selon l’Organisation nationale des transplantations. Fleuron national, l’ONT permet à l’Espagne de détenir depuis 25 ans le record mondial de donneurs d’organes décédés par million d’habitants: 43,4 en 2016 selon l’Organisation. Un an plus tôt, en 2015 : le chiffre était d’un peu plus de 40 en Espagne, contre seulement 28 aux États-Unis et en France, à peine 11 en Allemagne, selon le Conseil de l’Europe.

Le système espagnol est en effet bien huilé. Chaque hôpital a un coordinateur des greffes. Médecins ou infirmiers, il s’agit souvent de spécialistes des soins intensifs, une caractéristique déterminante que l’Espagne a été la première à mettre en place. Ils sont les mieux à même d’identifier les patients risquant la mort cérébrale ou l’arrêt cardiorespiratoire, deux situations où les organes dits solides peuvent encore fonctionner, et donc être transplantés.

 

///////////////////

Au Sri Lanka. 26 morts dans l’effondrement d’une décharge

Le bilan de l’effondrement d’une montagne d’ordures s’est alourdi aujourd’hui à 26 morts, après la mort de trois personnes hospitalisées. Elles ont succombé à leurs blessures. Sans grand optimisme, des centaines de soldats continuent à creuser dans les débris des 145 habitations détruites par cette catastrophe qui a eu lieu vendredi dernier, dans la décharge de Kolonnawa, entourée de bidonvilles, à la limite nord-est de la capitale Colombo. Six personnes sont encore portées disparues, selon la police. Les autorités ont relogé temporairement 1 700 personnes dans des écoles publiques voisines, dans l’attente d’une solution de relogement pérenne.

 

///////////////////

La doyenne de l’humanité est morte

Elle est italienne. Son nom : Emma Morano. Elle était la dernière survivante connue du 19ème siècle… et doyenne de l’humanité. Elle est morte samedi à son domicile de Verbania, à l’âge de 117 ans, ont annoncé plusieurs médias italiens. Elle était née le 29 novembre 1899. Emma Morano a vu défiler onze papes, trois rois d’Italie et douze présidents de la République.


Poster un Commentaire

trois × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.