logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 16 mai 2017


Partager

santé

Un chiffre pour commencer : près de 8% des enfants du monde rural bénéficient de l’ensemble des prestations sociales

Effectivement. Seulement 7,9%, pour être précise, des enfants dans le monde rural bénéficient de l’ensemble des prestations sociales de base, ils sont un peu moins de 42% dans le monde urbain. Des chiffres donnés hier à Rabat par la ministre de la Famille et de la solidarité, Bassima Hakkaoui, c’était lors d’une conférence sur « la pauvreté de l’enfant au Moyen-Orient et en Afrique du Nord : de la mesure à l’action ». La ministre a déploré cette disparité entre le monde urbain et rural, notant que la pauvreté n’est plus réduite au seul aspect matériel, mais englobe la privation d’accès à l’éducation, à l’eau potable, aux soins, ou encore à l’information. Dans ce sens, elle a fait savoir que 73% des enfants sont privés d’accès au moins à un seul service, soulignant que ces chiffres interpellent les départements gouvernementaux, les institutions nationales et la société civile, à fournir plus d’efforts pour lutter contre ce fléau.

 

///////////////////

Plus de caoutchouc naturel dans les pneus pour freiner la déforestation

General Motors s’est engagé hier à inciter les fabricants de pneus à utiliser davantage de caoutchouc naturel, dans l’espoir de limiter la déforestation en Asie du sud-est et en Amérique latine. Dans le cadre de cette nouvelle politique, le géant de Detroit entend imposer le principe de « zéro déforestation » à ses fournisseurs pour encourager une culture de l’hévéa responsable et le respect de zones de conservation dans les grandes régions de productions telles que l’Indonésie, la Thaïlande et le Brésil,  c’est ce qu’assure en tout cas le responsable des achats du groupe.  GM estime même qu’acheter des pneus produits à partir du caoutchouc naturel à des petits producteurs et des grandes plantations promouvant des pratiques responsables permettrait de préserver, voire de restaurer, des forêts nécessaires pour répondre aux défis posés par le changement climatique. Une telle option permettrait également de protéger les espèces en danger, selon le constructeur automobile.

 

///////////////////

L’opération « Ocean Cleanup », le nettoyage des océans, va démarrer plus tôt que prévu

L’idée de Boyan Slat, un Néerlandais de 21 ans, et de son projet The Ocean Cleanup est de déployer un écran flottant à la surface de l’océan pour ramasser les morceaux de plastique, qui seront ensuite évacués. À l’origine, l’écran destiné à la plus grande plaque de déchets, située dans le Pacifique entre Hawaï et la côte californienne, devait mesurer 100 km de long et être fixé au fond de l’océan. Mais cinq années de recherche ont démontré qu’un système libre serait beaucoup plus efficace : le plastique dérive en fonction des courants océaniques, le système de nettoyage doit faire de même. Ce nouveau système, à la fois plus léger, plus solide et moins coûteux, a été testé avec succès en mer du Nord. Et bien, le jeune homme vient d’annoncer que le projet, qui devait débuter initialement en 2020 démarrerait dans les 12 prochains mois. Boyan Slat espère nettoyer ainsi 50 % de la grande plaque de déchets du Pacifique.

 

///////////////////

L’Egypte met au jour 17 nouvelles momies

Des archéologues ont en effet découvert dans le centre du pays une nouvelle crypte avec 17 momies. Il ne s’agit pas d’une sépulture royale, mais de sarcophages et des cercueils d’animaux.
Le site daterait des dernières dynasties pharaoniques entre -712 et -332 avant l’ère chrétienne. Dans l‘échelle du temps, cette crypte remonterait plus précisément à la période gréco-romaine. Pas très loin d’ailleurs de ce site, des maisons funéraires romaines en argile ont également été retrouvées. Une bonne nouvelle pour relancer le tourisme égyptien.

 

///////////////////

Et gare aux avocats, ils peuvent être dangereux !

Riche en vitamines et star du brunch, il est devenu un véritable phénomène de mode en Angleterre. C’est LE fruit à la mode, au point que certains parlent de « fièvre verte ». Mais le consommer, même avec modération, n’est pas sans danger. Les Britanniques parlent « d’avocado hand », et c’est une véritable épidémie Outre-Manche.  Le principal fautif : ce noyau, si difficile à retirer sans couteau, la forme et la chair glissante de l’avocat. Un chirurgien a déclaré au Times recevoir jusqu’à quatre patients par semaine avec une blessure de ce type, parfois très grave. « Les gens n’anticipent pas que les avocats qu’ils achètent peuvent être très mûrs et qu’il y a un minimum à savoir pour mieux les éplucher sans se blesser ». D’ailleurs, des médecins britanniques ont demandé qu’on instaure un système d’étiquetage sur les fruits coupables pour rappeler les règles de sécurité au moment de les découper. En matière d’avocat, il existe de nombreuses vidéos. La plupart conseillent de le couper sur une surface plane et ne pas diriger la lame vers sa main. Mais le moins dangereux reste encore d’utiliser une cuillère.


Poster un Commentaire

quatre × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.