logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 13 juin 2016


Partager

santé

La Coalition Marocaine pour la Justice Climatique présente son plan d’action dans la perspective de la COP22

La Coalition marocaine pour la justice climatique CMJC est un réseau de plus de 200 organisations. Elle organise 4 pré-COP au niveau régional – Casablanca, Marrakech, Laâyoune, Oujda – afin de mobiliser les associations, les élus, les services extérieurs ainsi que le secteur privé pour la mise en place de politiques territoriales. L’objectif : contribuer à l’atténuation des effets du changement climatique et à la sauvegarde de l’environnement avec une approche qui prend en compte la protection des personnes et des groupes en situation de vulnérabilité.

Ces événements aborderont des thématiques nouvelles, telles que genre et climat, la question des réfugiés climatiques ou la place et le rôle des jeunes dans la protection de l’environnement.

La finalité ces pré-COP est de renforcer le débat public sur l’ensemble des enjeux environnementaux, d’évaluer les politiques publiques en la matière, et de proposer des alternatives aux énergies polluantes.

 

///////////////////

Alim-Louis Benabid remporte le Prix de l’inventeur européen 2016

Le neurochirurgien et physicien français Alim-Louis Benabid a remporté dans la catégorie « Recherche » le Prix de l’inventeur européen 2016, organisé par l’Office européen des brevets. Il a mis au point un traitement diminuant les symptômes de la maladie de Parkinson.

Ce traitement, qui fait l’objet de 12 brevets et 523 articles scientifiques, permet de limiter les tremblements causés par Parkinson et d’autres maladies neurologiques, sans recourir à une intervention chirurgicale lourde. Le procédé utilise en effet une stimulation cérébrale profonde  à haute fréquence.

Alim-Louis Benabid a été distingué le 9 juin dernier à Lisbonne lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à l’occasion de la remise des trophées de la 11ème édition de ce prix. Pour rappel, la maladie de Parkinson touche entre 7 et 10 millions de personnes dans le monde.

 

///////////////////

Arthrose : un nouvel implant pour reconstruire le cartilage

Dans une étude publiée dans Trends Biotechnoly, des chercheurs français montrent qu’en combinant des cellules souches et des facteurs de croissance, il est possible de réparer le cartilage ainsi que l’os abîmé.

La technologie mise au point implique des membranes dotées de nanoréservoires, équivalents à des petites vésicules, contenant des facteurs de croissance qui vont permettre la régénération de l’os. Sur ce premier patch, un hydrogel avec des cellules souches dérivées de la moelle osseuse du patient est ensuite déposé. C’est lui qui se chargera de régénérer le cartilage.

Ce patch formé de 2 membranes, a pour objectif la reconstruction de l’unité os-cartilage simultanément. Une double action thérapeutique qui devrait ralentir la progression de la maladie tout en réparant le cartilage pour éviter l’ablation de l’articulation et la pose d’une prothèse, soulignent la responsable des travaux, le Dr Nadia Benkirane-Jessel.

L’arthrose est la maladie articulaire la plus répandue dans le monde. Elle conduit à la destruction du cartilage et peut s’étendre à toute l’articulation, notamment à l’os et au tissu synovial chargé de lubrifier et de nourrir le cartilage. Ce dernier assure la mobilité de nos articulations en permettant le glissement entre deux os.


Poster un Commentaire

quatorze − treize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.