logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 09 mars 2017


Partager

santé

Inauguration du Centre « Mohammed VI » de formation en médecine d’urgence, en Côte d’Ivoire

Fruit d’un partenariat sud-sud réussi. Le Roi Mohammed VI, accompagné du Premier ministre ivoirien, Amadou Coulibaly, a inauguré hier à Abidjan, le Centre « Mohammed VI » de formation en médecine d’urgence.

1er du genre en Côte d’Ivoire, ce Centre, aménagé et équipé par la Fondation Mohammed VI pour le Développement Durable, propose une formation pratique en médecine d’urgence, au profit des urgentistes, des secouristes et auxiliaires de santé. Il est doté de structures et d’équipements modernes obéissant aux standards internationaux.

D’une capacité annuelle de formation de 75 urgentistes et de 120 secouristes et auxiliaires de santé, ce Centre sera géré dans le cadre d’un partenariat entre le CHU Mohammed VI de Marrakech et le Ministère ivoirien de la Santé.

 

///////////////////

Un mot sur la journée mondiale du rein

Chaque année, le deuxième jeudi du mois de mars a lieu la Journée mondiale du rein. L’occasion pour les associations de sensibiliser le grand public au dépistage et au diagnostic précoce des maladies rénales, afin de ralentir, par le traitement, leur aggravation et d’éviter dialyse ou greffe. Les maladies du rein représentent un problème de santé publique majeur. Environ 600 millions de personnes dans le monde sont atteintes d’une pathologie liée à cet organe. Et 1 personne sur 20 ignore qu’il souffre d’une maladie rénale…

D’ailleurs, les maladies rénales sont en nette progression dans les pays développés. Et les experts prévoient une augmentation de 17% des maladies rénales durant la prochaine décennie.

En raison d’un diagnostic tardif, des millions de personnes perdent progressivement la fonction rénale, conduisant à une dialyse, à une greffe de rein, voire un décès prématuré lié à une insuffisance rénale chronique, ou à ses complications cardiovasculaires.

 

///////////////////

Des chercheurs danois mettent au point le projet d’une pilule à base de baies contre l’Alzheimer et le cancer

C’est le fruit de trois ans de recherches, dans le cadre d’un projet financé par l’Union européenne…

La biodiversité a le potentiel pour soigner Alzheimer, le cancer, les inflammations ou encore les maladies cardiaques. L’étude révèle que des fruits comme les fraises, les myrtilles, les baies de Goji et d’autres espèces de baies, connus depuis longtemps pour leurs vertus prophylactiques, doivent être consommés tous les jours et en abondance pour tirer profit de leurs composés nutritifs. Les chercheurs ont analysé une centaine d’espèces de baies de plusieurs pays comme l’Ecosse, le Portugal, la Russie, la Chine ou le Chili. Or, « pour satisfaire la demande, il faut d’énormes parcelles de terrains agricoles ». Ainsi, les chercheurs ont réussi à identifier les gènes responsables du contrôle de la production des molécules bénéfiques dans les cellules et ils ont appliqué le même procédé, pour développer les bactéries qui produisent de grandes quantités de phénoliques de qualité, à des fins commerciales.

 

///////////////////

Les produits d’entretien, source de pollution majeure

Sprays assainissants, produits désodorisants, antiacariens ou désinfectants : le magazine 60 millions de consommateurs tire la sonnette d’alarme pour 46 produits d’entretien ménager sources d’une « pollution majeure de l’air intérieur », dans une étude dévoilée aujourd’hui. Dans son dernier numéro hors-série, le magazine dresse la liste de 10 sprays assainissants, 12 produits désodorisants, 12 anti acarien et 12 désinfectants… autant de biens que l’on nous vend pour purifier l’air » mais qui sont « la première source de pollution de nos intérieurs ». Des produits à « éliminer », selon l’association de consommateurs car « loin d’assainir la maison », ils « décuplent la pollution intérieure », cumulant « des substances allergènes, irritantes, voire toxiques ». En plus de la composition des produits, l’étude pointe du doigt les informations mentionnées sur les emballages… soulignant qu’ « un seul produit a un étiquetage satisfaisant », alors que « les autres omettent de mettre en garde les consommateurs ».

 

///////////////////

Direction le Salon de l’automobile de Genève : les « gros » moteurs à l’honneur

Les constructeurs semblent s’être donné un mot d’ordre cette : faire l’éloge des modèles qui roulent des mécaniques. Loin des envolées avant-gardistes du Mondial de Paris – qui a surtout célébré l’automobile électrique, connectée et autonome –, la manifestation genevoise, qui se poursuit jusqu’au 19 mars, se propose de rétablir le conducteur dans ses droits et de remettre à l’honneur les puissants moteurs à essence, comme les lignes courbes et énergiques.

Autre détail : les modèles exposés ne sont pas d’un blanc immaculé, comme c’est généralement le cas lors des autres salons, mais de toutes les couleurs, avec une préférence pour le rouge pétard et le jaune canari.

Les nouveaux modèles hybrides ou tout électriques, en revanche, se font rares et discrets.


Poster un Commentaire

onze + sept =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.