logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 08 juin 2016


Partager

santé

L’ONSSA retire plus de 47 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation

47 483 tonnes de produits ont été retirés du circuit de commercialisation durant le mois de Chaabane. Des produits qui étaient périmés ou impropres à la consommation, précise l’Office National de la sécurité sanitaire des produits alimentaires.

Ces retraits concernent essentiellement des viandes rouges avec plus de 17 tonnes retirées, les viandes  blanches, avec plus de 6 tonnes, et les produits de charcuterie – avec près de 2 tonnes.

Sont également concernés par ces retraits des produits laitiers, des poissons et produits de la pêche, des huiles aussi, ou encore de la farine et des fruits secs ; auxquels s’ajoutent des conserves végétales,  des thés et cafés, des pâtisseries et confiseries ou encore des boissons sucrées et des eaux minérales.

L’ONSSA a réalisé au total plus de 4400 contrôles, qui ont abouti à 189 procès-verbaux.

 

///////////////////

Concours qualité : l’hôpital psychiatrique Errazi de Tétouan se distingue

L’Etablissement s’est classé 1er à l’échelle nationale lors de la 6ème édition du Concours Qualité (2014-2015).

411 structures de santé, 333 centres de santé et 78 hôpitaux ont participé à ce concours au niveau national, tandis que 10 hôpitaux et 30 centres de santé y ont participé au niveau régional.

Dans la catégorie des établissements de soin de santé de base, le centre urbain roi Fahd, de la délégation Tanger-assilah, s’est adjugé la 1ère place régionale.

 

///////////////////

 

L’hôpital préfectoral Mohammed V de Meknès se dote d’une unité « hôpital de jour »

Pour être précise, c’est le Service de Neurologie de l’hôpital qui a mis en place cette nouvelle structure hospitalière. Elle est destinée à offrir des soins médicaux aux patients uniquement durant la journée, afin d’alléger la pression sur les autres unités médicales.

Ce nouveau service sera chargé de la prise en charge des soins complémentaires qui nécessitent un suivi durable pour une période déterminée, sans que les malades ne passent la nuit à l’hôpital.

 

///////////////////  

26 millions de subsahariens atteint par le VIH

Une réunion des Nations unies se tient aujourd’hui à New York pour faire le bilan sur la lutte contre le Sida. L’ONU espère pouvoir venir à bout de l’épidémie d’ici à 2030.

En Afrique subsaharienne, 26 millions de personnes sont atteintes par le Sida. Mais le virus fait moins de morts et moins de nouveaux cas sont enregistrés. En 5 ans, le nombre de nouvelles personnes infectées a diminué de près de 15 % dans l’est et le sud de l’Afrique, et de 8 % dans les régions de l’ouest et du centre.

Si la progression du virus est plus faible, c’est d’abord parce que les femmes enceintes contaminées sont mieux prises en charge. L’Afrique du Sud est celle qui accomplit les meilleurs progrès en la matière. Toutes les femmes enceintes infectées y reçoivent un traitement antirétroviral, ce qui entraîne une forte diminution de la transmission du VIH de la mère à l’enfant.

L’accès aux médicaments a lui aussi progressé pour l’ensemble de la population. Mais ce n’est pas suffisant, insistent les experts de l’ONU.

En Afrique australe et centrale, moins de 3 personnes sur dix contaminées par le virus ont accès aux antirétroviraux. Et quand elles y ont accès, c’est souvent sur le tard. Cette prise en charge tardive se répercute autant sur la personne infectée que sur la communauté. Car le traitement diminue aussi la capacité de transmission du virus.


Poster un Commentaire

trois × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.