logo-mini

Actualité sciences et santé du 08 janvier 2016


Partager

Nouvelle carte sanitaire pour la démocratisation des soins

L’Alliance des centres hospitaliers universitaires du Maroc vient d’élaborer une nouvelle carte sanitaire. Le nouveau document fixe un découpage sanitaire du territoire national, qui prend en compte les caractéristiques socio-économiques, épidémiologiques et démographiques de la population marocaine.

Cette carte sanitaire, qui se veut un véritable outil de gestion et de planification, donne la véritable répartition de l’offre de soins existante publique et privée par région, préfecture et province, par commune et par milieu urbain et rural, ainsi que de la population desservie. Cette carte adoptée par le gouvernement est soutenue par les professionnels de la santé. Elle constitue en effet une déclinaison des dispositions de la Constitution de 2011 relatives à l’accès aux soins et au droit à la santé.

Pour rappel, l’Alliance des CHU du Maroc a vu le jour en juin 2015 à Marrakech.

 

///////////////////

L’AMO devrait bientôt couvrir 95% de la population

Le Conseil du gouvernement a adopté hier le projet de loi n° 98.15 relatif au régime d’assurance maladie obligatoire de base, destiné aux catégories des professionnels et travailleurs indépendants et aux travailleurs non-salariés exerçant une activité libérale.

Ce projet de loi permettra d’assurer la couverture sanitaire de base à plus de 95% de la population, contre 64% actuellement, indique le ministère de la Santé.

Bénéficieront de ce nouveau régime, les professionnels de la santé dans le secteur privé : médecins, chirurgiens-dentistes, pharmaciens ; également les personnes exerçant dans les secteurs commerciaux, de l’agriculture, du transport ou de l’artisanat, ainsi que les personnes non salariées, exerçant pour leur propre compte des activités  génératrices de revenus. À condition bien sûr qu’ils ne soient pas soumis à un autre régime d’Assurance.

Ces catégories  bénéficieront des paniers de soins garantis par l’AMO, et assurés par la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale. La contribution des bénéficiaires sera forfaitaire, selon les catégories, les professions, et leurs capacités financières. Cette contribution sera déterminée dans les textes d’application, dont les modalités seront convenues avec les catégories professionnelles concernées.

La gestion de ce régime,  qui concerne plus de 30% des citoyens, sera confiée à la CNSS.

 

///////////////////

Ce projet de loi s’accompagne d’un programme de restructuration des hôpitaux et des centres de santé

Programme qui sera financé durant 5 ans, avec un budget estimé à un milliard de dirhams par an à partir de 2016. L’objectif : augmenter l’attrait de ces hôpitaux et centres de santé, en particulier dans les régions rurales et enclavées.

 

///////////////////

3ème rencontre scientifique du Jardin Zoologique National

Oui c’était hier à Rabat. Cette 3ème rencontre était organisée par le Haut-commissariat aux eaux et forêt et à la lutte contre la désertification, à l’occasion du 4ème anniversaire du Jardin Zoologique National. Elle avait pour thème: Le commerce illicite de la faune sauvage.

« Le trafic illicite d’animaux est considéré comme le troisième plus gros négoce illégal, derrière le trafic de drogues et le trafic d’armes. Avec un marché d’environ 15 milliards d’euros par an », a souligné le Haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, Abdeladim Lhafi.

Cette rencontre était ainsi l’occasion d’échanger les idées sur la stratégie nationale en la matière, après la mise à niveau de l’arsenal juridique relatif au trafic illicite de la faune sauvage.


Poster un Commentaire

20 + onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.