logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 06 mai 2016


Partager

santé

Une marocaine ouvre sa maison aux malades atteints du cancer

Elle s’appelle Khadija Ayad. C’est après avoir vécu la douloureuse expérience de perdre son mari, sa sœur et son beau-frère atteints eux aussi du cancer, qu’elle a décidé de faire quelque chose pour lutter à sa façon contre cette maladie.

Elle a ainsi fondé l’association Jannat, qu’elle préside aujourd’hui. Et grâce à laquelle elle héberge et nourrit gratuitement jusqu’à une cinquantaine de femmes atteintes du cancer. Elle fait également travailler des bénévoles et des particuliers qui offrent leur temps et surtout leur sourire aux malades.

Aujourd’hui, Khadija Ayad espère être un jour en mesure de payer ses bénévoles. Elle aspire également à obtenir un local plus grand, afin de poursuivre son activité à plus grande échelle.

///////////////////

Le Panama confirme 4 cas de microcéphalie liés au virus Zika

Zika continue de s‘étendre en Amérique du Sud et centrale, notamment au Panama, où 264 cas d’infection ont été recensés à ce jour, dont une quinzaine concernent des femmes enceintes, les plus vulnérables à l‘épidémie.

Le virus est en effet fortement soupçonné d’entraîner des malformations crâniennes chez le fœtus. Les autorités panaméens viennent d’annoncer l’existence de quatre cas de microcéphalie liés à Zika. Des chiffres sans commune mesure avec ceux enregistrés au Brésil – 1.200 cas – le pays le plus touché par le virus.

Les recherches se poursuivent pour tenter de trouver un vaccin et éradiquer l‘épidémie. Des chercheurs brésiliens ont récemment identifié une bactérie qui écourte la vie des moustiques tigres et réduit très fortement leur capacité à transmettre le virus Zika. La recherche continue.

///////////////////

Des prothèses auditives issues d’imprimante 3D

Les enfants nés avec des malformations auditives pourraient bientôt recevoir des prothèses auditives directement issues d’imprimantes 3D. Elles ont été développées en Australie dans l’université de Technologie de Queensland.

La réussite dans la création d’une oreille pourrait ouvrir la porte à la création d’autres prothèses. Des prothèses bien moins onéreuses que celles actuellement disponibles sur le marché.

Le projet va comprendre deux phases. La première est une sorte de solution cosmétique à court terme. On fabrique une prothèse d’oreille avec du silicone médical. Elle est ensuite fixée au corps par aimant ou avec une colle chirurgicale.

La deuxième phase est à plus long terme. Les chercheurs veulent recréer une oreille sur la base de cellules du patient. Cette oreille sera ensuite implantée parallèlement à des technologies auditives. D’après les chercheurs, ces prothèses innovantes pourraient être disponibles d’ici 2 ans.


Poster un Commentaire

quinze − cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.