logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 03 mai 2017

Partager

Actualité sciences et santé du 03 mai 2017

Bientôt un nouveau centre médical de proximité à Fès

Le Conseil de la Commune Urbaine de Fès, réuni hier en session ordinaire, a décidé la réalisation prochaine d’un centre médical de proximité, avec des investissements de l’ordre de 47 millions de DH. Il sera financé sur deux tranches par plusieurs partenaires dont la Fondation Mohammed V pour la solidarité à hauteur de 12 millions : le Ministère de la santé (15 millions), le conseil de la région Fès Meknès et la commune urbaine de Fès (10 millions de dirhams chacun). Il s’agit d’un projet solidaire qui aidera à donner accès aux services de santé, un des piliers majeurs pour la consolidation de la citoyenneté.

 

///////////////////

Le Maroc veut sauver le singe magot en danger

Seul macaque vivant hors d’Asie, le magot ou « macaque de Barbarie », qui peut peser 15 à 20 kilos, était autrefois répandu en Afrique du nord. Mais, disparu depuis 1900 de Tunisie, il ne vit plus aujourd’hui qu’au Maroc dans les zones montagneuses du Rif et du Moyen Atlas, ainsi qu’en Algérie, surtout dans les massifs de Kabylie. Environ 230 macaques de Barbarie -introduits d’Afrique du nord- vivent aussi à Gibraltar où ils constituent une célèbre attraction touristique.

L’espèce est aujourd’hui menacée d’extinction, selon l’Union internationale de conservation de la nature. En cause, la surexploitation des forêts qui réduit son habitat naturel, le braconnage à des fins d’exportation illégale vers l’Europe et l’inconscience des touristes qui nourrissent ce primate aux dépens de sa santé. Aucun recensement à l’échelle du Maroc n’a été réalisé, mais selon les estimations, les magots seraient au total entre 3 000 et 10 000 aujourd’hui, contre 17 000 il y a 30 ans, selon des études scientifiques.

 

///////////////////

Les pays nordiques lancent un programme de lutte contre la pollution plastique

Les ministres en charge de l’environnement dans les pays du nord, réunis hier à Oslo, ont annoncé la mise en place d’un nouveau programme de lutte contre la pollution plastique, qui permettra la production, l’utilisation et le recyclage de ce produit, dans un processus circulaire ne présentant aucun risque pour la santé ou l’environnement. Le ministre norvégien de l’Environnement, qui préside le Conseil nordique des ministres de l’Environnement a déclaré qu’un « changement de processus est nécessaire au niveau mondial afin de réduire le volume des débris plastiques et de micro-plastiques dans les mers ».

Selon la nouvelle vision décrite dans le programme Nordic Plastics, les ministères de tutelle des pays nordiques seront orientés vers un développement plus durable de l’utilisation et du recyclage du plastique. Conçu comme un outil stratégique, ce programme s’appuie sur les travaux antérieurs sur les plastiques, il sensibilise le public et encourage le niveau de connaissance des plastiques dans la Région, avec un focus particulier sur les défis posés par les déchets marins, et le rôle joué par le plastique dans l’économie circulaire.

Aussi, dans une lettre à la Commission européenne, le Conseil nordique des ministres de l’environnement souligne l’importance de créer un marché de seconde main pour les plastiques, destiné à stimuler le recyclage et l’introduction de mesures de lutte contre les micro-plastiques dans les produits de consommation.

///////////////////

Au Danemark. Une application pour aider les réfugiés à retrouver leurs proches.

Ils l’ont fait. Deux frères danois ont créé l’application « Refunite » (contraction de « refugees united ») une idée qu’ils ont eue il y a presque dix ans, après avoir rencontré un réfugié afghan qui essayait désespérément de retrouver sa famille. Il s’agit en fait d’une plateforme de suivi qui rassemble toutes les informations sur les personnes disparues et déplacées. Elle rend les données accessibles en ligne ou via les téléphones mobiles. Elle compte 600 000 utilisateurs à travers le monde. Et les deux créateurs viennent de recevoir le prix des entrepreneurs sociaux de l’année grâce à cette invention.

Grâce à cette application, environ 250 familles de réfugiés se retrouvent chaque mois. Son utilisation est très simple. Il suffit de la télécharger ou de se rendre sur le site internet Refunite.org. L’inscription se fait en 3 clics. Il faut ensuite taper le nom de la personne recherchée et choisir un pays. Une liste de profils apparaît sur l’écran. Et si cette personne est inscrite, il ne reste plus qu’à prendre contact avec elle. L’application est disponible en 6 langues, dont le français. Les créateurs ont même signé des partenariats avec des opérateurs téléphoniques pour que les réfugiés puissent communiquer par SMS gratuitement.

 

///////////////////

Au Mexique, le cannabis à usage médical légalisé

Le Mexique en proie à la production criminelle de drogues, à la violence et aux trafics des cartels vient de légaliser le cannabis à usage médicinal et scientifique. Les députés mexicains ont définitivement adopté une loi autorisant la culture, la récolte, la préparation, l’achat, la possession, la commercialisation et le transport du cannabis pour un usage médicinal et scientifique.

Un texte déjà adopté par les sénateurs en décembre, qui doit encore être promulgué par le président Enrique Peña Nieto, qui s’était longtemps opposé à la dépénalisation de la consommation de la marijuana. Cette orientation engage le Mexique sur une voie nouvelle à l’image des légalisations qui se multiplient sur le continent américain, comme l’Uruguay, le Chili par exemple.


Poster un Commentaire

4 × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.