logo-mini
santé

Actualité sciences et santé du 29 janvier 2016


Partager

santé

Au Maroc, le tabagisme serait à l’origine de 8% des décès

C’est ce qu’a indiqué hier le ministre de la santé Houcine El Ouardi. C’était à l’occasion d’une journée d’étude sur le tabagisme à la Chambre des représentants.

Toujours selon le ministre, 75% des décès liés au tabagisme sont dus au cancer du poumon et 10 % à des maladies respiratoires. Houcine El Ouardi a également révélé que le Maroc détient l’un des taux de tabagisme les plus élevés dans la région MENA. Selon ses chiffres, le royaume compterait 31% de fumeurs et 2,3% de fumeuses. Parmi les jeunes âgés de 13 à 15 ans, on note jusqu’à 10% de fumeurs et 7% de fumeuses.

Le ministre de la santé a ainsi rappelé que le tabagisme coûterait la vie à 6 millions de personnes par an dans le monde. Dont plus de 60 .000 dus à l’exposition à la fumée secondaire. Sur les perspectives de décès liés au tabagisme, les experts s’accordent à dire qu’ils pourraient atteindre 8 millions de personnes d’ici 2030 dont 80% sont issus de pays à faibles revenus et à revenus intermédiaires.

Pour rappel, le Maroc est le 1er pays de la zone MENA à avoir adopté en 1991 une loi contre le tabagisme. Même si la loi est entrée en vigueur 1993, aucun décret d’application n’a été promulgué pour une application effective de cette législation.

10 millions d’Ethiopiens au bord de la famine à cause de la sécheresse

C’est la pire sécheresse qu’ait connue l’Ethiopie depuis cinquante ans. C’est le signal d’alarme qui a été lancé par l’ONG Save The Children. Cette dernière tente d’alerter l’opinion internationale depuis le mois de décembre.

Plus de 10 millions d’Ethiopiens – soit près de 10 % de la population – ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence. L’ONU a lancé un appel aux dons à hauteur de 500 millions de dollars, sur lesquels seulement 38 millions ont été promis.

En 1984, une famine avait donné lieu à une forte mobilisation à travers le monde. Cette fois, la sécheresse, causée par le phénomène El Nino, a débuté en juin dernier dans le Nord, avant de s‘étendre aux plateaux du centre. D’après les autorités, aucun décès ne serait pour l’heure à déplorer.


Poster un Commentaire

trois + 11 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.