logo-mini

Actualité sciences et santé du 18 janvier 2016


Partager

France : Décès d’un patient après un essai thérapeutique raté

Le directeur général du centre de recherche médical Biotrial a annoncé hier le décès du patient qui était depuis plusieurs jours en état de mort cérébrale à Rennes, en France.

Cet homme avait subi un essai clinique pour un nouveau médicament au CHU de la ville. L’état de santé des cinq autres patients hospitalisés après avoir subi ce même essai reste stable.

Sur ces 5 hommes, 4 souffrent de troubles neurologiques de gravité différente. Le 5ème ne présente pas de symptômes mais est toujours sous surveillance.

L’essai avait démarré en juillet 2015. Il portait sur 128 volontaires sains âgés de 28 à 49 ans, dont 90 ont pris le médicament et les autres un placebo. Ceux qui sont hospitalisés ont pris la molécule de manière répétée et à dose élevée, avait précisé la ministre de la Santé française Marisol Touraine.

Des essais préalables avaient été menés sur différentes espèces animales dont des chimpanzés. Des tests réalisés par Biotrial pour le compte du laboratoire portugais Bial. Trois enquêtes sont en cours pour tenter de comprendre les raisons de cet accident.

 

///////////////////

Eau contaminée : une ville américaine placée en situation d’urgence

Après avoir ignoré pendant des mois les demandes de la population qui affirmait que leur eau les rendait malades, le gouverneur du Michigan, Rick Snyder, a finalement déclaré samedi le début l’état d’urgence sanitaire à Flint. Une ville de 100 000 habitants dans le nord-ouest des États-Unis.

Cette mesure a été annoncée après l’ouverture par le ministère américain de la Justice d’une enquête sur la gestion de la crise de l’eau potable, qui a notamment entraîné une augmentation des empoisonnements au plomb chez les enfants de la ville.

« Cette décision vise à coordonner les efforts pour fournir l’aide nécessaire à la population », a indiqué la Maison Blanche dans son communiqué rendu public samedi.

 

///////////////////

Succès mitigé pour le lancement du satellite Jason 3

Après 2 ans de retard SpaceX a finalement lancé avec succès hier le satellite franco-américain Jason 3, dont la mission est de mesurer l’élévation des océans. Elle a en revanche échoué à poser en douceur le 1er étage du lanceur Falcon 9 sur une barge en mer.

« Le premier étage est bien venu sur la barge mais il semble que l’atterrissage a été brutal », écrit SpaceX. « Le 1er étage ne se trouve pas posé en position verticale sur la barge mais la bonne nouvelle c’est que la mission principale se déroule bien, poursuit le communiqué.

Le satellite Jason 3 s’est en effet comme prévu, séparé du 2ème  étage du lanceur. Il a ensuite été mis sur orbite, 56 minutes après son lancement de la base aérienne Vandenberg en Californie. Quelques minutes plus tard, le satellite a déployé ses panneaux solaires.

La mise sur orbite de Jason 3, construit par le groupe français Thales Alenia Space, doit accroître la précision des mesures océanographiques : le niveau des mers, la puissance des vents, la hauteur des vagues ou encore la direction des courants… le tout en temps quasi-réel, permettant d’améliorer les prévisions météorologiques.


Poster un Commentaire

13 − trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.