logo-mini

Actualité science et santé du 09 décembre 2015


Partager

COP21 : Un préaccord proposé dès aujourd’hui

Comme précurseur à la signature d’un accord général, une convergence de points de vue a été trouvée hier à Paris, entre le bloc des 79 États africains, caribéens et du Pacifique, et l’Union Européenne.

Les 2 parties semblent avoir entendu les revendications des petites nations comme la Papouasie Nouvelle Guinée qui voudraient que le réchauffement climatique soit limité non pas à 2° mais à 1° et demi.

Miguel Arias Canete, Commissaire européen à l’Action climatique et à l’Energie: Laurent Fabius doit présenter aux 195 pays participants à la COP21 un projet de texte aujourd’hui même. Une version simplifiée et nettoyée de toutes les options ajoutée au fur et à mesure des négociations…

 

///////////////////

Autisme : un déséquilibre hormonal de la mère pourrait être en cause

Les enfants nés de mères produisant un excès d’hormones mâles ont un risque considérablement plus élevé de développer des troubles autistiques, révèle une étude épidémiologique de l’Institut Karolinska de Stockholm.

Ces travaux publiés dans le journal Molecular Psychiatry démontreraient pour la 1ère fois le lien entre le syndrome de Stein-Leventhal et les TSA, c’est-à-dire les troubles du spectre autistique.

Entre 5 et 15% des femmes en âge d’avoir des enfants, sont atteinte de ce syndrome, qui se manifeste par une production anormalement élevée d’hormones androgènes, y compris pendant la grossesse.

Or en étudiant les dossiers médicaux de tous les enfants de 4 à 17 ans nés en Suède entre 1984 et 2007, les chercheurs ont établi un lien statistique entre cette pathologie et l’autisme. « Nous avons découvert qu’un diagnostic de ce syndrome chez la mère augmentait de 59% le risque de troubles autistiques chez l’enfant », explique les chercheurs de l’Institut Karolinska. Ils relèvent également que le risque était encore plus important chez les mères atteintes à la fois de ce syndrome et d’obésité.

Mais pour les scientifiques, le lien entre autisme et syndrome de Stein-Leventhal doit encore être exploré. Des études approfondies sont encore nécessaires, expliquent-ils.

 

///////////////////

L’inventeur du Bitcoin enfin identifié

C’est peut-être l’un des plus grands mystères du monde de la technologie qui vient d’être résolu. Le magazine Wired en est presque certain : Satoshi Nakamoto, le mystérieux créateur du Bitcoin, s’appellerait en réalité Craig Steven Wright.

Cet australien de 44 ans est un brillant informaticien, sur-diplômé, dont personne ou presque n’avait entendu parler. Mais ça, c’était avant que Wired ne publie, aujourd’hui même, un article qui démontre, avec quasi-certitude, qu’il est le créateur de la célèbre monnaie numérique. Mais également de la blockchain, une technologie qui pourrait bouleverser l’économie en la rendant complètement peer-to-peer.

Le magazine américain l’avoue, il n’est pas sûr à 100% d’avoir identifié l’inventeur du Bitcoin. Mais il apporte un nombre d’indices et de documents que personne n’avait réuni avant lui. Des éléments qui tendent à prouver que son journaliste Andy Greenberg est bien remonté jusqu’au cerveau à l’origine de cette monnaie.

 

///////////////////

Des nouvelles de la mission spatiale Rosetta et du robot Philae

Le robot Philae, qui a fêté le 12 novembre son premier anniversaire sur la comète « Tchouri », reste désespérément muet depuis cinq mois. Ces derniers jours, de multiples tentatives visant à rétablir la liaison se sont révélées infructueuses.

Les spécialistes avaient pourtant bon espoir de rétablir le contact car la période allant de fin novembre au 6 décembre était celle où Rosetta, la sonde qui a lancé Philae et sert d’interface pour communiquer avec lui, était au plus près de la comète, à une petite centaine de kilomètres.

Des expériences sont prêtes à être menées, mais il faut avoir deux liaisons avec Philae pour le remettre en activité. Tout n’est pas perdu cependant. Le CNES indique que d’autres tentatives vont être entreprises d’ici Noël, voire encore en janvier. Et ce, même si chaque jour qui passe, cela devient de plus en plus compliqué. En effet, la comète s’éloigne du Soleil, la seule source d’énergie qui permettrait de recharger les batteries du robot.

Philae, qui a voyagé plus de dix ans avec Rosetta avant d’être largué sur « Tchouri », a été salué en héros lors de son réveil. Il a pu travailler pendant 60 heures avant que ses batteries ne s’épuisent, apportant selon le Cnes, une contribution « immense à la science » et « à la connaissance des comètes ».


Poster un Commentaire

quatorze − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.