logo-mini

Actualité science et santé du 09 septembre 2015


Partager

Au Maroc, nouvelle saisie de produits alimentaires impropres à la consommation

Au total, c’est près de 12 000 tonnes de viande de volaille et dérivés qui ont été saisi à Tanger et Larache par deux commissions. Ces dernières étant chargées du contrôle de l’approvisionnement du marché et de la qualité des produits alimentaires.

Ces mesures ont été prises après une enquête effectuée par le Bureau Central d’investigations judiciaires, le BCIJ.

Les deux commissions ont ainsi procédé, dans la ville de Larache, à la saisie et à la destruction de 9 tonnes de viande de poulet hachée et dérivés, impropre à la consommation. À Tanger, elles ont saisi et détruit 1,770 tonne de cette viande. Dans les deux cas, les produits étaient emballés dans des sacs en plastique ne comportant pas de date de péremption.

D’après un communiqué de la wilaya de Tanger, ces produits périmés ont été saisis dans des abattoirs industriels à Tanger et Larache, ainsi que dans un fast-food, deux entrepôts non autorisés et auprès de marchands ambulants à Tanger.

 

///////////////////

Le Parlement européen dit non aux animaux clonés à des fins alimentaires

À une très large majorité le Parlement européen s’oppose au clonage des animaux de ferme.

Les députés sont même allés plus loin que la proposition initiale présentée par la Commission européenne. Ils veulent étendre cette interdiction à la commercialisation et à l’importation de produits alimentaires issus d’animaux clonés et issus de leurs descendants.

Pour les députés, ce texte permettra aussi de respecter le bien-être animal. Le taux d’efficacité du clonage varie en effet de 6 à 15% selon les espèces. Mais le Parlement veut aussi répondre à une inquiétude des citoyens. Les Européens ne veulent pas de produits clonés dans leur assiette.

Ce texte doit maintenant être approuvé par le Conseil, l’institution qui représente les États membres. Si les 28 donnent leur accord alors cette mesure pourrait entrer en vigueur dès l’année prochaine.

 

///////////////////

3 nouveaux cas d’Ebola enregistrés en Sierra Leone

Le Centre de réponse national contre l’Ebola l’a annoncé hier. Ces nouveaux malades ont été en contact étroit avec un cas détecté dans le quartier nord de Kambia la semaine dernière.

Ceci porte à quatre le nombre de nouveaux cas liés à la mort d’une vieille femme de 67 ans dans le village de Sella Kafta, où près de 1000 personnes ont été mises en quarantaine.

Le Centre de réponse national contre l’Ebola a déclaré que 47 de ceux qui sont en quarantaine présentent des risques élevés de contamination, faisant craindre un risque de résurgence de l’épidémie.

 

///////////////////

Mobilisation après la découverte d’un cas de polio au Mali

Au Mali, les services de santé se mobilisent après la découverte d’un cas de poliomyélite touchant un bébé. Le nourrisson était à Bamako, il venait de Guinée.

L’Organisation mondiale de la santé a identifié qu’il s’agissait du même virus que celui décelé dans le pays voisin il y a un an. Le risque de propagation est donc jugé « élevé » pour cette maladie paralysante voire mortelle, qui s’attrape par la salive et les selles.

Les autorités maliennes ont donc sonné la mobilisation générale : une campagne de vaccination a débuté ce matin, dans la capitale malienne. Plus de deux millions d’enfants de moins de cinq ans sont concernés à Bamako et dans sa périphérie proche.

Cette campagne se fait au porte à porte. Chaque équipe est constituée de deux personnes chargées de la vaccination. Elles vont visiter chaque concession et expliquer aux mamans ce qu’est la poliomyélite. Et ensuite elles vont procéder à l’administration des deux doses de vaccin aux enfants.

Une campagne qui permettra de savoir s’il y a d’autres cas de paralysies dans la communauté et le cas échéant, de donner la date du prochain tour de vaccination.


Poster un Commentaire

9 + 12 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.