logo-mini
bébé

Voyage avec bébé : les précautions à prendre


Partager

bébé

Votre bébé n’a pas encore soufflé sa première bougie et vous vous apprêtez à l’emmener en vacances pour la première fois. Voici quelques conseils pour réussir votre séjour sans stress, et les règles importantes pour le bien de votre petit bout, à respecter.

Tout d’abord, armez-vous d’une trousse à pharmacie, munie de son carnet de santé, de paracétamol, de sérum physiologique, de petites compresses stériles, d’un thermomètre, de sachets de solution de réhydratation, de l’arnica en crème ou homéopathique, et d’un anti-moustique adapté à son âge. Pensez aussi à vous adapter aux conditions climatiques de votre destination. Au soleil par exemple, un écran total, un bob et des lunettes sont indispensables !

Si vous optez par ailleurs pour des vacances à la montagne avec bébé, mieux vaut éviter de dépasser les  1 500 mètres d’altitude avant qu’il n’atteigne un an. Assurez-vous avec son pédiatre qu’il ne souffre pas d’otite, qu’il n’est pas anémié et qu’il ne souffre pas d’un souffle au cœur… des pathologies qui pourraient compliquer son adaptation à la baisse de pression en oxygène. Si toutefois vous avez le feu vert du médecin, prévoyez des pauses pendant le trajet pour lui permettre une adaptation progressive à l’altitude. Sachez aussi que l’air sec de la montagne favorise les laryngites, alors on recommande, par mesure de précaution, d’installer un humidificateur d’air une fois installés dans votre chambre. Évitez également le téléphérique avec un enfant de moins de 3 ans, car une montée très rapide pourrait causer une lésion du tympan.

Pour les parents amoureux de vacances en bord de mer, vous faites bien de faire découvrir à votre choupidou les joies des jeux de sable, et la fraîcheur des baignades au bord de l’eau. Munissez-vous donc d’un parasol, d’un pare-vent, d’un brumisateur, et évitez surtout de l’exposer aux rayons UV aux heures les plus chaudes. Imposez lui aussi le port de brassards et n’oubliez pas le sérum physiologique pour lui nettoyer les yeux en cas de besoin. Pour terminer, une petite douche s’impose en fin de journée pour éliminer tout risque d’irritation cutanée.

Si par ailleurs, vous trépignez d’envie de vous aventurer dans une destination éloignée, mieux vaut faire preuve de patience. Avant 6 mois, votre bébé, si fragile, a besoin de calme et de sommeil. Le décalage horaire pourrait le perturber et son repos ainsi que le votre, n’en serait que compromis !

On conseille plutôt de privilégier les voyages de nuit qui seraient moins éprouvants pour bébé, et d’éviter les zones infectées par le paludisme, ou autres maladies tropicales.

Bref, avant tout déplacement, demandez toujours conseil à votre pédiatre.


Poster un Commentaire

huit − un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.