logo-mini
Violence

Violence dans les stades : incivilité ou malaise social?


Partager

Violence

La violence dans le sport, ce mal de société présent dans pratiquement tous les pays du monde, et dans le nôtre tout naturellement. Quand la compétition sportive entre deux équipes ou deux athlètes se transforme en un combat physique entre les supporters dans les gradins. La violence dans le sport est un problème de société, de santé et c’est aussi un problème politique. C’est un casse-tête pour les fédérations sportives et pour les gouvernements.

La violence dans le sport n’est pas un phénomène récent, elle est ancienne et elle ne cesse d’évoluer, non pas faute de sanctions parfois très lourdes à l’encontre des agresseurs. Est-ce possible de lutter contre la violence dans le sport ? Est-ce possible de l’éradiquer ou cela reste-t-il un vœu pieu ? Les stades sont-ils forcément des lieux de production de violence ? Les stades sont-ils des lieux d’expression comme les autres ? Tel est le sujet de notre débat aujourd’hui avec nos invités.

Si la violence est susceptible de toucher tous les sports sans exception, il y a des sports qui y sont beaucoup plus confrontés que d’autres. Au Maroc, c’est le football. Le triste exemple le plus récent de ces violences est celui qui a opposé des supporters du Raja de Casablanca en fin de semaine dernière. Un triste épisode mortel qui a coûté la vie à deux personnes et en a blessé plusieurs dizaines d’autres. Un épisode d’autant plus dramatique et insensé qu’il a opposé des supporters du même club.

Quelle est la source du mal ? Une sécurité défaillante ? Une éducation reprochable, des tensions sociales qui explosent en prenant des allures de sensibilités sportives ? Est-ce tout cela à la fois ou est-ce rien de tout cela ? Nous poserons la question à nos invités.

Par ailleurs, si la sanction n’a pas fait ses preuves pour dissuader les fauteurs de troubles dans les stades, quelle autre solution est à penser ?

Autre point à soulever dans notre débat : le coût de la violence dans le sport. Si le coût en vies humaines n’est malheureusement plus à démontrer, il est clair que la violence dans le sport a aussi un coût financier, celui notamment des installations sportives cassées et dégradées. Ce sont aussi des voitures de particuliers saccagées, des magasins vandalisés, des transports publics malmenés. Tout cela, ça a un coût. Sans compter le coût social et psychologique sur des individus que le sport n’intéresse même pas.

Pourquoi le football devient-il le défouloir de toutes les tensions ? Pourquoi certains font-ils si mauvais usage du sport ? Nous ouvrons le débat avec nos invités dans Avec Ou Sans Parure.


Poster un Commentaire

10 + quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.