logo-mini
Daech

Veut-on réellement en finir avec Daech ?


Partager

Daech

Les invités

• Rachid Benlabbah, enseignant chercheur à l’Institut des Etudes Africaines

• Michel Boyer, analyste des crises

• Nabil Adel, enseignant chercheur

• Murtada Calamy, chroniqueur aux Matins Luxe

Édito

Daech serait au bord de l’effondrement économique et militaire. L’organisation terroriste aurait perdu une grande partie de son territoire et de ses revenus depuis que la lutte contre l’Etat Islamique est en marche. Sauf que la lutte contre le terrorisme, en général, et contre Daech en particulier, cela fait des années que ça dure, mais pour quel résultat au final ?

Si la coopération internationale se fait à plus d’un niveau, il est clair que c’est au niveau de la lutte antiterroriste qu’elle se fait plus intense. À cette fin, des limites ont été franchies et des lignes rouges ont été bafouées notamment en matière de protection de la vie privée et de respect des droits de l’Homme.

Les communications officielles vont dans le sens de l’efficacité des actions visant à lutter contre le terrorisme, mais qu’en est-il en réalité ? Les revenus de l’Etat Islamique seraient aujourd’hui cinq fois plus bas qu’il y a cinq ans, de même que les salaires des combattants auraient été divisés par deux, ce qui expliquerait que l’EI ait de plus en plus de mal à recruter, ce qui, aussi aurait contribué à affaiblir considérablement une organisation dont les réserves étaient estimées à plus d’un milliard de dollars en 2014, faisait, à l’époque, craindre le pire venant d’une organisation dont la richesse frôlait l’insolence en grande partie grâce à, ou à cause, des revenus pétroliers.

Mais Daech frappe encore et toujours. Un peu partout dans le monde. Et avec des bilans toujours plus lourds en pertes humaines. En Syrie, en Irak, en France, en Grande Bretagne, mais pas que. Malgré les rumeurs d’affaiblissement, rien ne semble être réellement efficace dans le sens d’une extermination du terrorisme jusqu’à ses racines les plus profondes.

Le terrorisme est-il, au final, plus fort que tout ? Les déclarations contre le terrorisme sont unanimes mais l’engagement est-il réel et, surtout, est-il efficace ?  La stratégie internationale de lutte contre le terrorisme est-elle cohérente ? Sur quoi se base-t-elle et de quels moyens se dote-t-elle humainement, financièrement et techniquement ? C’est le débat que nous ouvrons avec nos invités cet après-midi dans Avec Ou Sans Parure.


Poster un Commentaire

12 − neuf =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.