logo-mini
Turquie

Turquie : la purge institutionnalisée


Partager

Turquie

Direction la Turquie à présent, ça s’est passé, mardi matin, dans la salle de rédaction de la chaîne IMCTV, les journalistes ont crié haut et fort: « On ne fera jamais taire la presse libre ».

Les images montraient des techniciens missionnés par les autorités en train de débrancher les câbles en plein direct. Quelques instants plus tard, IMCTV, connue pour son militantisme en faveur de la minorité kurde, du féminisme et de l’écologie, cesse d’émettre. La chaîne s’était vu notifier la semaine dernière une décision de justice annonçant sa fermeture, décidée dans le cadre de l’état d’urgence instauré après le putsch manqué. Ce même état d’urgence a d’ailleurs été prolongé hier, pour une durée de trois mois supplémentaires.

Plus de 100 journalistes ont été arrêtés et plus de 100 médias jugés critiques à l’égard du pouvoir ont été fermés.


Poster un Commentaire

7 + 14 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.