logo-mini
Ramadan

« Tremdina », un vocabulaire spécial pour justifier l’injustifiable


Partager

Ramadan

On s’arrête sur l’ambiance générale qui règne dans nos rues durant le mois de Ramadan. S’il est censé représenté pour les musulmans, un mois de piété, de charité, de tolérance, de frugalité, de main tendue envers son voisin, il est malheureusement courant de voir dans le même temps au sein de notre société des pratiques qui n’ont rien à voir avec les valeurs censées marquer le mois sacré.

Les scènes de violences sont fréquentes, l’atmosphère est très tendue, surtout avant la rupture du jeûne ; des automobilistes font la course sur les artères de la ville mettant en danger leur vie et celle des autres, et nombreux sont ceux qui ne maîtrisent pas leurs nerfs à vif causé par la faim, ou la dépendance à la cigarette, à la caféine ou toute autre substance addictive.


Poster un Commentaire

douze + seize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.