logo-mini
réfugiés

Situation des réfugiés syriens aux bords de nos frontières : tout le monde est fautif


Partager

réfugiés

Selon l’AFP, le Haut-commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR) a appelé hier le Maroc et l’Algérie à « agir rapidement » pour une quarantaine de réfugiés syriens coincés depuis mi-avril « dans des conditions déplorables » à la frontière des deux pays qui refusent de les accepter sur leur sol. Le groupe compte « des enfants, des bébés et des femmes, y compris au moins une femme enceinte ayant d’urgence besoin d’une césarienne ». Le groupe est coincé depuis le 17 avril en plein désert dans une zone infestée de scorpions et de serpents, souligne le HCR.


Poster un Commentaire

17 − 10 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.