logo-mini
Travail

Travail : Les jeunes manquent-ils d’ambition?


Partager

Travail

Que veulent les jeunes ? À quoi pensent les jeunes ? À quoi s’intéressent les jeunes ? Ils sont plus ou moins volontaires que leurs aînés ; ils sont plus ou moins concernés par la chose politique, sociale, économique… Quelle question n’a-t-on pas encore posé sur et aux jeunes ? Mais la question qui est sans doute la plus centrale et la plus importante à poser quand il s’agit des jeunes, est celle du travail. Quand ils ne sont pas dans le pourcentage sans cesse en hausse des jeunes touchés par un chômage qui va en s’aggravant, à quel travail aspirent-ils ?

Eh bien d’après les résultats d’une récente étude menée auprès d’un panel de jeunes lycéens marocains, ils seraient 6 sur 10 à vouloir intégrer la fonction publique une fois leur diplôme en poche. Oui, à l’ère de l’auto-emploi et du e-jobing, au Maroc 60% des jeunes lycéens ne jureraient que par la fonction publique.

Le statut de fonctionnaire comporte, en effet, quelques avantages indéniables qui peuvent facilement séduire. D’abord le statut de fonctionnaire en soi, qui est encore synonyme, du moins dans l’esprit de beaucoup, de sécurité de l’emploi ; on ne licencie pas un fonctionnaire comme on licencierait un salarié du privé. Ensuite et contrairement aux idées reçues, dans certains cas, la rémunération des fonctionnaires est nettement plus élevée que dans le privé, du moins, l’évolution est certaine. Autre avantage, et pas des moindres, qui prend tout son sens depuis quelques années, un régime de retraite assez avantageux. Dans ce contexte, peut-on reprocher aux jeunes de bouder le secteur privé souvent synonyme de risque et d’instabilité ? Sans doute que non, quoique… La fonction publique offre-t-elle toujours autant de stabilité à ses fonctionnaires ? Il parait que non, nous en débattrons avec nos invités…

Par ailleurs, que les jeunes se tournent davantage vers la fonction publique, cela ne reflète-t-il pas quelque part une certaine tension sur le marché du travail ? Si les jeunes sont aujourd’hui plus que jamais attendus sur le terrain de l’auto entrepreneuriat, pourquoi ne les y retrouve-t-on toujours pas ? L’auto-emploi présenté comme étant l’une des grandes solutions au chômage des jeunes, s’il ne séduit pas autant les jeunes, où est la faille ? Qui créera de la valeur ? Qui créera de l’emploi ? C’est le débat que nous ouvrons avec nos invités cet après-midi dans Avec Ou Sans Parure.


Poster un Commentaire

un × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.