logo-mini
beignets

Un tour du monde des beignets… ça vous tente ?


Partager

beignets

En hiver, on aime foncer sur des recettes réconfortantes et bien gourmandes pour se réchauffer à la fois le cœur et la panse. Je vous propose donc de tester quelques bonnes recettes de beignets, pour faire face aux frimas et vous régaler !

Sucré, salé, fourré, ce délice, on le retrouve aujourd’hui sous toutes les formes, garni tantôt de chocolat, de confiture, de crème au citron ou à la vanille,… les déclinaisons ne manquent pas ! Je vous convie d’ailleurs à en découvrir quelques versions, à travers un voyage gustatif hors du commun!

Direction la Turquie pour commencer afin de découvrir les fameux et irrésistibles Tulumba tatlisi. Des beignets traditionnels chargés d’histoire, particulièrement consommés au mois de ramadan. Il s’agit d’une sorte de boudin de pâte à choux frite, puis imbibée d’un sirop parfumé. Cette pâtisserie, on  la retrouve également au Moyen-Orient, plutôt enrobée de miel cette fois-ci. Un vrai délice dont on aurait tord de se priver!

Place à présent aux Pets de Nonne, dont l’origine serait française.  Une spécialité qui serait inventée par une religieuse qui, en donnant sa recette à un couvent voisin et ennemi, aurait assuré la paix. Il s’agit là encore d’une pâte à choux, coupée en tronçons de 2 cm, et que l’on viendrait frire délicatement dans une huile chaude, à 170°. Techniquement, si l’huile est trop chaude, les beignets ne gonfleraient pas, l’extérieur serait cuit, et l’intérieur encore cru et pâteux.

Au Québec par ailleurs, on est mordu de Queues de Castor. Une douceur au blé concassé préparée à partir des surplus de pâte lors de la cuisson du pain. Cette recette, un peu semblable à celle d’une gaufre, aurait été transmise de génération en génération dans la famille de Grant et Pam Hooker qui possèderait désormais trois établissements où est commercialisé ce gâteau à forme étirée comme une queue de castor. Une gourmandise frite traditionnellement dans de l’huile de Canola, puis recouverte selon les envies, de chocolat, de sucre, de beurre à l’ail ou de fromage râpé.

En parlant beignets, impossible d’omettre les emblématiques donuts américains. Une gâterie que l’on décline aujourd’hui à l’infini. Le plus traditionnel est celui que l’on connait à travers son glaçage au chocolat. Puis il y a le Rainbow Donut, résolument tendance et ludique, ou encore le Donut Brownie confectionné avec un trou pour y faire couler toutes sortes de garnitures comme de la confiture aux mures ou à la framboise.

On n’oubliera pas non plus les Yovo Doko du Bénin, surnommés aussi, beignets blancs.  Ceux-ci, on les appelle Puff Puff au Nigéria, Botokoin au Togo, Blofotos en Côte d’Ivoire, et Mikatés au Congo. Ces Yovo Doko, et bien, ce sont des beignets frits, sucrés et moelleux qui se vendent chauds à tous les coins de rues. Ils accompagnent la bouillie au petit-déjeuner ou se mangent seuls à l’heure du goûter.

Et pour ne rien rater de notre tour du monde des beignets irrésistibles, place aux merveilleux Churros espagnols. Croustillants, garnis de sucre ou trempés dans du chocolat fondu… difficile de ne pas succomber à la tentation !


Poster un Commentaire

4 × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.