logo-mini
Taxe professionnelle

Taxe professionnelle : un impôt antiéconomique


Partager

Taxe professionnelle

Le 30 juin courant marque la fin du délai de paiement de la taxe professionnelle, ou l’ex-patente. Une taxe qui devrait rapporter au trésor environ 317 millions de dirhams, dont 80% seront attribués aux communes.

Cette taxe, très controversée dans le milieu des affaires, est basée sur la valeur locative des immobilisations. Son barème varie entre 10 à 30%, selon la nature de l’activité et elle est due même en l’absence de chiffre d’affaires. Les retardataires devront en plus payer une majoration de 15%.

Considéré comme pénalisant pour les PME qui sont taxées sur la totalité de leurs investissements, cet impôt est aussi taxé d’antiéconomique. Il dissuaderait les opérateurs économiques et ralentirait l’investissement.

À quoi sert la taxe professionnelle ? Favoriserait-elle les grosses unités industrielles aux dépens des petites.


Poster un Commentaire

quinze − trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.