logo-mini
Stratégies anti-colère

Stratégies anti-colère, a inculquer aux tout petits


Partager

Stratégies anti-colère

Agressivité, crises de colère… chez l’enfant, ces sentiments s’expriment souvent par des cris, des pleurs, et même des fois par des coups ou des maladresses au niveau du langage… des comportements indésirables auxquels doivent faire face de nombreux parents et éducateurs, censés gérer voire prévenir ce type d’émotion contagieuse, et génératrice de stress.

Les spécialistes expliquent que la colère chez les tous petits est un moyen d’exprimer leurs frustrations, d’éviter de refouler leurs sentiments et de les retourner contre soi. La colère peut être en effet la réaction d’un déplaisir, d’une douleur, d’un rejet, d’une séparation, ou alors d’un niveau d’exigence parentale irréaliste ou le résultat d’une surexposition à des jeux vidéo offrant des images agressives et violentes….

Comprenons ici que la colère est une émotion primaire qui se traduit par une attitude brute et des gestes qui demeurent choquants. Ainsi, dans ce type de situation, le rôle de l’éducateur est de présenter à l’enfant selon son âge, une alternative à la violence, un autre moyen d’expression qui lui permettra de mieux canaliser ses sentiments, de mieux appréhender son environnement, et gagner davantage en autonomie.

En premier lieu, il est important de donner l’exemple, en adoptant face à nos enfants une attitude calme en toute circonstance. Ensuite, vous pourriez miser sur des activités ludiques, pour leur inculquer des valeurs et leur transmettre des messages tout en douceur.

Invitez votre enfant par exemple à verbaliser ses sentiments, en affichant devant lui un poster des émotions sous forme de smiley… Joie, dégoût, tristesse, colère, peur, amour. N’hésitez pas dans ce cas à faire preuve de générosité en termes de câlins. Cela permettra de déclencher l’hormone du bonheur, l’ocytocine, et de favoriser la décharge émotionnelle en toute sécurité…

Apprenez aussi à votre enfant de respirer profondément, avec l’abdomen… Cela favorisera sans aucun doute son calme et sa gestion de stress. D’autant plus si vous le faites en marchant dans un espace vert…

Suggérez lui par ailleurs de chanter, ou d’inventer sa propre chanson d’apaisement… le pouvoir de la musique sur notre bonne humeur est incroyable… Dès qu’il fredonnera son air préféré, il se sentira heureux immédiatement…

Autre solution face au sentiment de colère, le gribouillage ou le dessin… des activités qui facilitent l’expression et la traversée des émotions…

Bref, enseigner à nos enfants des stratégies anti-colère devrait faire partie intégrante de notre système d’éducation. Cela permet de développer leur intelligence émotionnelle et de développer leur confiance en soi.


Poster un Commentaire

quatre × 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.