logo-mini
Europe

Le sentiment de discrimination est-il un signe de bonne intégration ?


Partager

Europe

On en vient à notre information en décryptage. Ainsi, les trois quarts des musulmans vivant en Europe se disent « attachés » au pays dans lequel ils vivent et témoignent d’un taux élevé de confiance dans les institutions même si plus d’un tiers se sont sentis discriminés en raison de leurs origines, c’est ce que révèle une vaste enquête publiée la semaine dernière. L’Agence européenne des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) a enquêté en 2016 auprès de 10.527 personnes se déclarant de confession musulmane, résidant dans 15 pays de l’UE.

Plus de la moitié des personnes interrogées a la citoyenneté du pays dans lequel elle réside. Selon les résultats de cette étude, 76% des personnes interrogées déclarent se sentir « fortement attachées » au pays dans lequel elles vivent. Sur une échelle de 1 à 5, ce lien apparaît le plus élevé en Finlande, en Suède, au Royaume-Uni, en France, en Belgique et le plus faible en Italie, aux Pays-Bas, en Autriche et en Grèce.


Poster un Commentaire

un × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.