logo-mini
Islam

Rôle des intellectuels musulmans : comment défendent-ils l’Islam?


Partager

Islam

Invités : Moulay Abdellah Cherif Ouazzani, chroniqueur Luxe Radio chargé des questions religieuses, Farid El Asri, Islamologue et anthropologue – Professeur Associé à l’Université Internationale de Rabat, Driss Ksikes, Ecrivain – essayiste et dramaturge et Omar Benjelloun, Avocat – universitaire et militant de gauche.

Cela devient habituel, chaque jour apporte son lot de nouveaux récits d’agressions barbares et d’attentats contre l’humanité à travers le monde. Et malgré les explications, à chaque fois les mêmes, et les appels, toujours les mêmes, à ne pas confondre islam et islamisme, à ne pas faire l’amalgame entre religion et terrorisme, l’islam est encore et toujours au banc des accusés ; mais qui pour le défendre ?

À sa décharge, un nom qui porte en lui le sens et l’essence d’une religion : la paix. Mais à sa charge, malgré lui, des fanatiques nourris de la haine de l’autre, disant commettre leurs crimes au nom de la religion.

À sa décharge aussi, mais dans un tout autre registre, un champ intellectuel musulman devenu un espace concurrentiel, une sorte d’arène où s’affrontent et se confrontent des visions, pas toujours les mêmes, et des représentations de l’islam y donnant des versions à chaque fois différentes, contestées et des fois, à juste titre, contestables.

Un champ intellectuel qui, malgré la volonté de montrer la diversité de sa composante, se caractérise, au final, par sa limitation à quelques noms et visages devenus par la force des choses, les représentants d’une communauté et les défenseurs attitrés d’une religion. Des figures devenues au fil des ans, des habitués des plateaux télé y étalant des positions et des convictions justifiées par des parcours religieux, militants, associatifs ou philosophiques.

C’est autour des avocats de l’islam que nous ouvrons le débat cet après-midi avec nos invités. Qui sont-ils ? Quel islam défendent-ils et quels moyens y mettent-ils ? Et, au fond, l’islam a-t-il besoin d’être défendu ou se sentent-ils simplement investis d’une mission qui pourrait s’avérer contre- productive ? « Ne te justifie pas, dit un célèbre proverbe, tes amis n’en ont pas besoin, et tes ennemis ne te croiront pas de toute façon. » Alors à qui s’adressent les défenseurs de l’islam, à ses amis ou à ses ennemis ?

Nous ouvrons le débat aussi sur leurs contradictions. Entre radicalistes, prêcheurs, modernistes et laïcisant, si les médias leur donne à tous la parole, qui est responsable de leur parole ? Autant de questions que nous poserons à nos invités tout de suite dans Avec Ou Sans Parure.


Poster un Commentaire

11 + deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.