logo-mini
Milan

Retour sur les moments forts de la Fashion Week de Milan


Partager

Milan

Au défilé Fendi. On retiendra la frange colorée, rectiligne et taillée d’un côté de la tête sur une queue de cheval ultra-stricte. Ce fût Bella Hadid qui arborait ce look graphique ultramoderne, qualifié de « boyish et fun » par Sam McKnight, en backstage du show. Mention spéciale également pour le look wet au défilé Alberta Ferretti printemps-été 2018. Cheveux effet mouillé, noués en queue de cheval torsadée et avec mèches éparses sur le front. Un teint ultra glowy, carrément mouillé par endroits. Un smoky désinvolte, robes lamées et des maillots une pièce ultra-flatteurs, le tout pour un look félin fatal.

Gucci quant à lui s’est inspiré du brushing exagéré des héroïnes des séries TV 80’s, le fard glitter ou les longueurs no limit, on retiendra surtout le lipstick électrique qui ornait avec audace la bouche de certains tops. De couleur rose néon ou orange flash, l’effet reste le même : des lèvres électriques et électrisantes ! Enfin Prada présentait un défilé homme et femme inspiré de l’univers bande dessinée.

Murs recouverts de comics; tenues patchwork; grandes chaussettes se sont succédées… Les manteaux semblaient peints à la main, les chemises rayées avaient des cols contrastés rouge sang, estampillées d’héroïnes dessinées sur la poitrine. Par ailleurs, pas de top-models ce jour-là : Prada est resté fidèle à sa réputation de défricheuse de nouveaux talents, pour aider à se concentrer davantage sur les vêtements.


Poster un Commentaire

quatorze − 10 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.