logo-mini
démocratie

Le référendum est-il un bon outil de la démocratie?


Partager

démocratie

Partout la démocratie semble faire face à de sérieux défis. Aux États-Unis, la campagne des élections primaires a pris une tournure assez étrange, avec des outsiders populistes qui menacent de l’emporter. Le Brésil est paralysé par une crise constitutionnelle. En Europe, un déficit démocratique est pointé du doigt. Au Royaume-Uni, on l’a observé, la vision d’une souveraineté nationale l’a emporté lors du référendum sur le maintien ou non à l’Union Européenne.

Les référendums peuvent ainsi comporter des risques sérieux. Une question complexe est réduite à un choix binaire, une dimension existentielle qui peut provoquer des divisions profondes à long terme. C’est clairement ce qui est en train de se jouer actuellement au Royaume-Uni. Maintenant que le Brexit a été voté, le problème a-t-il disparu pour autant ? Ne risque-t-on pas de voir au contraire une société divisée et de plus en plus dans l’impasse?

Le référendum se veut une tentative pour restaurer le pouvoir du peuple. Il peut aussi dresser les citoyens les uns contre les autres. On l’a vu lors des débats politiques, chaque camp diabolise l’autre, jouant à la fois sur la peur et l’ignorance.


Poster un Commentaire

1 × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.